Résultats du CEP 2022 : « la plus grande folie est de vouloir faire la même chose et s’attendre à un résultat différent », le MEPU-A se défend

Ce mardi 28 juin, les résultats du CEE ont été proclamés sur l’étendue du territoire national. A la différence de plusieurs autres années scolaires, le taux de réussite de cette session est de loin inférieur. 17,62 % soit 44.249 candidats admis sur 251 149 ayant composé.

Ce résultat qui ne réjouit pas le Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire mais qui reflète le niveau réel des apprenants fait aujourd’hui, l’objet de nombreuses analyses et interprétations. D’aucuns vont jusqu’à rendre le Ministre Guillaume HAWING l’unique responsable de cette situation.

Pourtant dans un passé récent, tous jetaient de l’anathème sur le système éducatif guinéen. On reprochait à nos évaluations nationales, le manque de crédibilité et de transparence.

Qui d’ailleurs, n’en voulait pas au département du Pré-Universitaire pour dit-on, l’affairisme et le laisser-aller lors des examens nationaux.
Pour notre part, il s’agit plutôt d’un devoir accompli.
Un devoir de conscience qui interpelle et qui libère.

Le Ministre Guillaume HAWING et son cabinet ont eu le mérite d’avoir osé et accepté de rompre avec certaines habitudes. Des habitudes qui ont contribué durant ces longues années à gonfler les effectifs de nos collèges, lycées et universités, par des élèves et étudiants n’ayant pas la qualité requise.

Et comme dirait l’autre: la plus grande folie est de vouloir faire la même chose et s’attendre à un résultat différent.

Il faut donc saluer et encourager la détermination du Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire à aider le chef de l’État, le gouvernement et l’ensemble des acteurs du système éducatif à connaître le niveau réel de l’enseignement en Guinée à travers la proclamation des vrais résultats.

En même temps, il est important de retenir et une bonne fois, que rien ne pourrait désormais compromettre cette dynamique engagée au Ministère de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation, dans le but de promouvoir l’excellence et faire du mérite le seul critère de sélection dans nos écoles.

Le MEPU-A conscient de toute la responsabilité qui lui revient derrière ce taux faible de réussite saura tirer des leçons en vue d’apporter les solutions qui conviennent, en rapport avec l’ensemble de ses partenaires sociaux, techniques et financiers.

Le service de communication du MEPU-A.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...