Procès du 28 sept. : Dadis Camara pète les plombs à la barre « …laissez tomber ça madame »

Irrité par certaines questions d’une substitut du procureur basées sur les réseaux sociaux, le capitaine Moussa Dadis Camara qui comparaît ce Lundi 19 décembre 2022 devant le tribunal qui juge les évènements du 28 septembre pour son 3e jour d’interrogatoire, avec un ton menaçant s’adresse à lui pour dire que les réseaux sociaux ne représente pas le tribunal. Pour la suite, le capitaine a perdu le fil…

« Vous parlez de dictateur, si vous pensez que c’est une frustration, vous ne voulez pas dire la vérité. On est devant l’histoire, le capitaine Dadis a été un patriotique, c’est son patriotisme qui a fait aujourd’hui qu’il est devant ce tribunal. L’internet n’est pas le tribunal, laissez les réseaux sociaux, on est devant le tribunal criminel. C’est l’internet qui va régler les problèmes et sortir les preuves ici, laissez tomber ça madame » dit-il.

Pour le moment l’audience est suspendue par le président du tribunal sous la demande du procureur du tribunal ad-hoc Algassimou Diallo

Sow Diaguissa pour Flashguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...