Le journaliste Alghassimou Baldé victime de vol chez lui. Télé, une caméra qui coûte : « près de 80 millions GNF » et autres objets emportés 

A l’aube de la nuit du mardi à ce mercredi, notre confrère journaliste au groupe Djoma médias, Alghassimou BAH a été victime d’un vol chez lui à Dubreka. Les malfrats ont emporté son poste téléviseur fixé au salon, le téléphone de sa femme et son sac contenant sa caméra de service qui coûte près de 80 millions de francs guinéens.

Notre confrère qui dit avoir fait une déclaration de vol ce matin auprès des autorités en charge de tels cas, a raconté lors d’un entretien téléphonique accordé à notre rédaction la visite malheureuse qu’il a reçue chez lui ce matin.

« Je suis à Dubréka, je suis dans Toumania précisément. C’est aux environs de 3 heures du matin lorsqu’il pleuvait. Il y a eu une irruption d’un malfrat dans notre maison. Et apparemment les bruits ont commencé depuis le salon jusque dans la chambre (et ma femme ndlr) a pensé que c’était un cauchemar. Donc elle n’a pas daigné pleurer, je dormais également. C’est quand le malfrat a fini de faire son sale besogne, qu’elle s’est rendu compte qu’il y a quelqu’un dans la maison. Elle a crié, j’ai sursauté et je l’ai demandée y a quoi ? Elle me dit il y a quelqu’un à la maison (…) Je suis sorti de la chambre, je suis allé jusqu’au salon, j’ai constaté effectivement que la porte n’était pas bien fermée. Et pourtant la nuit lorsqu’on rentrait, on avait tout fermé, après il fallait évaluer les dégâts.

Je suis allé au salon, j’ai trouvé que la télé était defixée, elle n’était pas là. Il y a aussi le survolteur qui alimente le frigo a aussi été pris. Et dans la chambre, ma femme a constaté que son téléphone Samsung A12 a été pris. (Après ndlr), elle m’a dit est-ce que ton sac dans lequel se trouve ta camera est là ? Je suis allé regarder, effectivement là aussi j’ai constaté que le Sac qui contenait ma camera de service de marque Canon XA11 était emportée aussi par les malfrats. Et ce matin, je suis allé faire la déclaration auprès de la direction centrale de la police de Dubréka et au niveau de la gendarmerie, mais aussi porté plainte contre x. Parce que c’est quand-même quelque chose qui devient récurrent dans notre zone et moi personnellement c’est la première fois que je sois victime de vol, mais c’est vraiment un vol qui m’ébranle la façon dont s’est intervenu et la rapidité par laquelle s’est arrivé.

Les choses qui ont été emportées, ça veut dire que c’est quelqu’un qui m’avait ciblé depuis plusieurs mois voire plusieurs années. Je suis quand-même dans le quartier depuis quatre ans. Ça veut dire que la personne sait ce que je fais, elle sait que c’est dans ce sac se trouve mon matériel de travail. Pour vraiment parvenir à m’atteindre, il fallait voler le sac qui contenait une camera qui coûte près de 80 millions Guinéens », a raconté notre confrère.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...