29 C
Conakry
mercredi, mai 22, 2024
AccueilGuinéeExclusif: Kassory envisage de boycotter son procès (source)
spot_img

Exclusif: Kassory envisage de boycotter son procès (source)

Selon le proche entourage de l’ancien premier ministre, à en croire aussi des avocats constitués par lui, ibrahima Kassory Fofana n’a pas l’intention de se présenter à son procès , prévu le 15 mars prochain, au siège de la CRIEF. Renvoyé devant la chambre de jugement par le cabinet en charge de l’instruction, à l’issue d’une longue bataille de procédures, de méli-melo judiciaire avec de nombreux rebondissements, le dernier premier ministre du professeur Alpha Condé estime que les conditions d’un procès équitable et digne de ce nom sont loin d’être réunies, à ce jour.

Jusqu’à maintenant, ses avocats et lui pointent des violations récurrentes des règles de procédure, relèvent aussi, à longueur de journée, qu’il est victime de ses ambitions politiques , déclarées trop tôt et pleinement assumées.

Pour les conseils de l’illustre pensionnaire de la maison centrale, leur client n’a aucun de ses droits respectés. Il serait également détenu dans l’illégalité et ne pourrait espérer compter sur une justice impartiale et des magistrats, libres de toute pression.  Aussi, serait-il mieux pour l’accusé de ne pas légitimer un simulacre de procès par sa présence , de ne pas lui-même donner sa tête à couper. Les accusations initiales portées contre lui, ont été pratiquement toutes abandonnées. On ne parle plus que d’un présumé détournement de 15 milliards qui, selon ses avocats, ne figurait pas dans les éléments du dossier évoqué devant les juges. Ce qui ne rassure pas davantage l’accusé et sa défense.

La raison fondamentale cependant du refus d’Ibrahima Kassory Fofana d’aller à son procés, de ses avocats de boycotter les audiences, est la maladie.

Evacué d’urgence à la clinique Pasteur, après une dégradation grave de sa santé, il s’y trouve encore dans un état jugé toujours critique. Malgré la requête de ses avocats et l’urgence de recevoir des soins que la Guinée ne peut lui offrir, il meurt à petit feu,  dans le silence des autorités judiciaires, l’indifférence de ses géôliers.

La Loi ne permet pas de juger une personne malade tout comme elle a le pouvoir de forcer un prévenu à comparaître . Dans le deuxième cas, Ibrahima Kassory Fofana pourrait se murer dans le silence. Ce qui n’est pas sans rappeler l’attitude d’un certain Alpha Condé qui,  jugé pour atteinte à la sûreté de l’Etat , n’a pas parlé tout le temps que son procès avait duré.

L’histoire va-t-elle se répéter ?

En attendant de le savoir, l’épreuve de force politico-judiciaire dont l’ancien Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana est l’épicentre se poursuit , chaque jour, sous les yeux d’une opinion médusée et d’une justice mise devant ses responsabilités.

 

Lerevelateur224.com

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaire

Commentaires récents