Nord-Kivu : la situation reste tendue à Goma, des manifestations signalées

Depuis l’avant midi de ce lundi 26 septembre 2022, des coups de feu sont entendus divers quartiers de la ville de Goma. Il s’agit notamment de Ndosho, Majengo, Katoyi et Buhene où les éléments de la police ont usé des tirs de sommation pour disperser les manifestants et ainsi dégager certaines routes barricadées.

Ceci fait suite à l’appel de la société civile forces vives et des mouvements citoyens pour exiger la levée de l’état de siège, le départ de la Monusco et la réaction du gouvernement congolais face aux territoires du M23 et leurs alliés qui occupent la cité frontalière de Bunagana en territoire de Rutshuru depuis près de 4 mois maintenant.

Par contre, les activités socio-économiques sont paralysées suite à cet appel d’observer deux journées ville morte lundi et mardi. Malheureusement, le constat fait par LaPlumeinfos.net qui s’est dépêchée sur terrain est que cette journée ville morte s’est transformée en manifestations créant une vive tension dans plusieurs coins de Goma.

Pour le moment, plusieurs boutiques, magasins et autres édifices commerciaux restent fermés. La circulation elle timide, alors que des écoles ont renvoyé les enfants à la maison. Et d’autres parents ont décidé de garder leurs enfants à la maison.

Nous y reviendrons

Cedrick Sadiki Mbala

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...