Guinée : « (…) à partir de mars 2023, beaucoup [de détenus] vont aller travailler dans les champs » Charles Wright

À l’occasion de sa visite dans la matinée de ce jeudi 15 décembre 2022 à la maison centrale de Conakry pour voir les détenus qui y séjournent, le ministre de la justice, des droits de l’homme et garde de Sceaux, Alphonse Charles Wright a fait des annonces qui sortent de l’ordinaire. Le patron du département de la justice laisse entendre que plusieurs personnes condamnées pourraient être envoyées dans les champs pour travailler. Cela dès l’année prochaine.

« A partir du mois mars 2023, toutes les personnes qui sont condamnées feront des travaux d’intérêt général, beaucoup vont aller travailler dans les champs. Vous savez quelqu’un qui est chaque fois en milieu fermé, on a du mal à l’insérer. Ailleurs les gens travaillent, on les envoie, ils font des travaux, ils font des activités. Même les enfants qui sont là il y a d’autres qui étaient soit à l’école primaire ou quelque part. Mais depuis leur détention ils ne suivent plus les cours. Et, le président de la République a été très clair, les enfants qui sont là, il faut qu’il ait la conception des programmes de formation et d’éducation. Un enfant même s’il a tué, mais à l’interne qu’est ce que nous faisons pour eux, parce qu’il va sortir après il va être en retard. Il faut que ces enfants puissent avoir la possibilité de passer l’examen, de passer le BEPC. Tout est à refaire dans ce pays… » a-t-il indiqué

Sow Diaguissa pour Flashguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...