Revalorisation des bourses (pécule) des étudiants : Mohamed Aly salue la décision, mais demande un peu plus…

Mohamed Aly Diallo étudiant à l’université de Sonfonia se réjouit de la décision de revalorisation de la bourse d’entretien des étudiants dans les établissements d’enseignement supérieurs publics, prise par le président de la transition colonel Mamadi Doumbouya la semaine dernière. Cependant, il estime que le besoin des étudiants va au-delà de l’argent.

Joint par notre rédaction ce lundi 15 août 2022, cet étudiant en licence 2 département lettres modernes à l’Université de Sonfonia exprime d’entrée sa joie face à cette décision du locataire du palais Mohamed 5.

« Nous sommes vraiment ravis de cette revalorisation, car ça tient compte de certaines de nos revendications que nous avons données aux nouvelles autorités depuis le mois de février 2022. Et le président quand-même à certaines revendications des étudiants, en première lieu, il nous a permis d’avoir des bus. »

Cependant, pour Mohamed Aly Diallo membre de la fédération des élèves étudiants de Guinée cette action du président de la transition bien que salutaire, mais ne pourra pas résoudre tous leurs problèmes. Car, selon lui, ils ont aussi besoin des documents et des bibliothèques, entre autres.

« Nous les étudiants, nous n’avons pas besoin seulement que d’argent, nous avons également besoin des bibliothèques. Quand vous prenez la bibliothèque de l’université de Sonfonia c’est juste un nom. Car elle n’est pas équipée. Nous avons besoin aussi des outils qui vont nous permettre de qualifier nos performances. Nous avons aussi besoin des bons enseignants. »

Cette décision de revalorisation des bourses d’entretien accordées aux étudiants des établissements d’enseignement supérieur publics du pays, prise par le chef de l’Etat, qui rentre en vigueur dès l’ouverture prochaine, permettra par exemple à un étudiant de la Licence 1 qui touchait 95 000 francs guinéens, touchera désormais 100 000. Celui de la Licence 2, 200 000 francs guinéens au lieu de 100.000, la L3 passe de 105 000 à 300 000 jusqu’aux étudiants de médecine de la 5e, de la L6 à la L7, ils toucheront désormais 500 000 francs guinéens.

Kaba Kouyaté

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...