28 C
Conakry
vendredi, juin 14, 2024
AccueilJusticeProcès du 28 septembre : Accusé à la barre par Marcel Guilavogui, Alhousseine...
spot_img

Procès du 28 septembre : Accusé à la barre par Marcel Guilavogui, Alhousseine Makanera réplique

L’ancien ministre de la communication et son épouse Émilie Koïvogui ont été cités, hier lundi 17 octobre, par l’ancien garde-corps du capitaine Dadis Camara, pour avoir participé à la vente de sa maison afin de lui permettre de recouvrer sa liberté. Des accusations que réfute Alhousseine Makanera.

Le président du Front national pour le développement (FND) assuré ne pas être impliqué dans la vente de la maison de Marcel Guilavogui.

« Dans ses explications à la barre ce lundi 17 octobre, l’ancien membre de la garde présidentielle de Dadis Camara a fait mention du nom de Alhousseine Makanera. Marcel Guilavogui affirme que l’ex-épouse de l’ancien ministre de la communication a participé à la vente de son unique maison pour soi-disant l’aider à sortir de prison », laisse entendre Alhousseine Makanera dans Mirador.

« S’il dit qu’il a remis le bâtiment à moi, soit je l’occupe maintenant ou je l’ai vendu. Je vous garantis que je n’ai jamais parlé de la vente du bâtiment que ni avec Marcel, ni sa maman, ni ses sœurs », ajoute l’ancien ministre de la communication.

Le président du FND réitère n’avoir pas pris part à une quelconque vente de maison appartenant à Marcel Guilavogui.

« Je persiste et je signe que je ne sais même pas où se trouve le bâtiment de Marcel, je n’ai jamais vu le bâtiment de Marcel, je n’ai jamais parlé pour la vente du bâtiment de Marcel avec qui que ce soit. Faites tout pour rechercher la maman de Marcel, son avocat Béa qui le défend maintenant et ses sœurs pour dire que si moi j’ai assisté même à la vente du bâtiment de Marcel », déclare Alhousseine Makanera.

Aissata Balde

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaire

Commentaires récents