Procès du 28 sept : « ça serait une grande malédiction de demander pardon », Dadis Camara

Après le tour des avocats des co-accusés du capitaine Moussa Dadis Camara de lui poser des questions au compte de son dixième jour d’interrogatoire ce mardi 17 janvier 2023 devant le tribunal criminel de dixinn délocalisé au tribunal ad-hoc dans le procès des massacres du 28 septembre, la parole est revenue à ses avocats pour le contre interrogatoire.

Face à certaines questions de ses avocats, le capitaine Moussa Dadis Camara président de la transition d’alors souligne

 » ça serait une grande malédiction de demander pardon. Je ne suis pas un homme naïf, depuis le tir est perpétré sur moi, Dieu m’a donné une certaine intelligence »

Poursuivant sur les accords de Ouaga, le capitaine Dadis indique que  » ces accords de Ouaga étaient un faux accord, rien ne m’étais versé comme budget de souveraineté. je préfère la mort que de ne pas dire la vérité « .

Sow Diaguissa pour Flashguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...