Politique générale du gouvernement guinéen : « 400 milliards GNF prévus pour la préparation des élections » Dr Bernard Gomou

Dans l’objectif de permettre aux Conseillers Nationaux d’avoir une visibilité claire sur les différentes actions phares programmées par le gouvernement dans les secteurs stratégiques et prioritaires, le premier ministre a présenté le discours de politique générale du gouvernement ce mercredi 14 décembre 2022 devant les conseillers nationaux de la transition et plusieurs délégations notamment du gouvernement, du CNRD, des coalitions politiques…

Dr Bernard Gomou après avoir fait l’état des lieux et une revue des réalisations par axe, a présenté le programme de Référence Intérimaire (PRI) qui fixe le cap de l’action publique sur les trois (3) années à venir (2023-2025)

Dans son discours, le PM indique que le PRI est essentiel pour le Gouvernement de doter le pays d’un Cadre de Référence guidant toutes les actions pour le développement socio-économique de la Nation qui a pour finalité « de décliner de manière opérationnelle, la feuille de route du Gouvernement en actions cohérentes dans les différents secteurs; (ii) disposer d’un référentiel unique pour l’allocation des ressources budgétaires; (ii) doter le Gouvernement, d’un support de dialogue avec les partenaires au développement: et (iv) définir un cadre de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des actions découlant de la Feuille de route. Les choix stratégiques du PRI sont sous-tendus par un état des lieux rétrospectif basé sur le tendances démographiques, sociales, environnementales et macroéconomiques (qui) reposent également sur une analyse diagnostique centrée sur la fragilité multidimensionnelle de la Guinée. Cette double analyse à la fois factuelle et systémique a permis de mettre en exergue les défis du développement que la Transition devra surmonter. Ceux-ci sont trois (3) ordres institutionnels, infrastructurels et transformationnels ».

Il poursuit en ces termes : « Apporter un soutien à l’activité et aux ménages à travers la mise en œuvre du plan de relance économique (PRE); porter le taux de croissance de notre économie à environ 5.7% du PIB en 2023 et 6.4% en 2024; stabiliser le taux d’inflation à 10.3% en 2023 et 9.3% en 2024; l’amélioration de la qualité des dépenses sera traduite par: Les dépenses totales qui se situeront à 36 050 milliards GNF en 2023 dont 15 285 milliards en dépense d’investissement, soit 44%. Il faut noter que pour la mise en œuvre du chronogramme de la transition, 97 milliards GNF seront affectés au recensement général de la population et 400 milliards GNF à la préparation des élections. Exceptionnellement, 130 milliards seront affectés à l’assainissement et 1 200 milliards GNF aux services déconcentré ».

Sow Diaguissa pour Flashguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...