Manifestation du FNDC : la police déplore 12 cas de blessure dans son effectif, un véhicule incendié… (bilan)

Après le bilan tiré du FNDC de sa marche interdite du jeudi, c’est à la police de dresser le tien. Dans une sortie médiatique du responsable de la communication du ministère de la sécurité, colonel Mory Kaba fait savoir l’état des dégâts enregistrés durant la journée du 28 juillet 2022 à la suite de l’appel à manifester du Front National pour la Défense de la Constitution.

Selon lui, 12 agents de sécurité ont été blessés, un véhicule de police a été incendié et les forces de l’ordre ont procédé à des arrestations dont les concernés sont déjà mis à la disposition des OPJ pour être déférés devant les tribunaux pour les faits de trouble à l’ordre public, entre autre.

« Le bilan des manifestations du 27 et 28 juillet fait état de 12 blessés parmi les forces de l’ordre, tous admis au service de santé des armées, un véhicule de la police CMIS incendié par les loubards, 85 personnes interpellées et mises à la disposition des OPJ pour être déférés devant les tribunaux pour les faits de trouble à l’ordre public, coups et blessures volontaires sur les agents des forces publiques, suivi de destructions de biens », déplore Colonel Mory Kaba dans des propos relayés par le site de l’Agpguinee.

Hamidou KIBOLA BANGOURA.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...