26.9 C
Conakry
lundi, septembre 25, 2023
AccueilEducationMacenta : Témoignage bouleversant du tuteur de Koliboï Béavogui, l’élève qui s’est...

Macenta : Témoignage bouleversant du tuteur de Koliboï Béavogui, l’élève qui s’est pendu après son échec au BEPC…

MACENTA-Koliboï Béavogui n’a pas pu digérer son second échec au Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC). Ce jeune élève âgé de 18 ans s’est donné la mort après avoir appris sa non admission à cet examen national. Le drame s’est produit au quartier Moelamoudou dans la commune urbaine de Macenta.

Koliboï Béavogui étudiait au Lycée-collège Wolobomai. Il avait rallié le village pour les vacances après les examens. Suite au décès de sa grand-mère dans la journée du dimanche 02 juin 2023, il a effectué le déplacement pour venir assister aux obsèques.

Dans la foulée, il s’est donné la mort après s’être rendu compte qu’il a échoué pour la deuxième fois au brevet. Joint au téléphone par notre correspondant régional basé à Nzérékoré, l’oncle paternel chez qui il vivait revient sur les circonstances du drame. Son récit tragique est pathétique.

« C’est le fils de mon grand frère. Il a passé toute l’année avec nous ici. Après les examens, il est parti au village pour les vacances. Ma maman est décédée le dimanche 02 juillet. Lorsqu’il a appris le décès, il est revenu. Le petit est arrivé lundi, nous avons commencé les obsèques de la vielle. Ce matin (mardi 4 juillet 2023), son père l’a réveillé pour travailler. Ils ont défriché la route, et puis la grande route qui n’est pas tellement bon, on commençait à remplir les fossés. Du coup, il y a un de ses amis qui l’appelle pour l’informer que les résultats du brevet sont sortis depuis hier.

Sa tante lui a dit de lui passer son PV, qu’elle va donner à ses enfants qui sont à Conakry pour consulter. Alors, il a écrit son PV par terre et il a rejoint son papa pour travailler. Quelques temps après, il y a un autre ami qui l’appelle pour lui dire qu’ils ont affiché les résultats à l’école. De la maison à l’école, c’est 1 km. Alors il est parti vite pour vérifier…par la suite, il est revenu en informant son papa qu’il a échoué. Ce dernier lui a prodigué des conseils. Il était assis avec son grand frère, le fils de sa tante, quand le grand frère nous a appelé pour faire la messe pour la vieille.

Donc nous sommes tous rentrés au grand salon pour la prière. Son grand frère lui dit : petit allons prier. En réponse, il a dit à ce dernier de le devancer et qu’il le rejoindre. Quand son frère est rentré au salon pour prier avec nous, il a profité pour rentrer dans sa chambre. A partir des installations faites, il a coupé un fil et s’est pendu. Après la prière, personne ne savait où il est parti.

Entretemps, il y a des fossoyeurs qui ont demandé la machette pour pouvoir tailler la tombe. C’est en ce moment que son oncle a dit qu’il va chercher la machette dans la chambre puisqu’elle se trouvait avec le petit. Dès qu’il a poussé la porte il a vu le petit pendu. C’était sa deuxième fois d’échouer BEPC », nous a confié sous le choc, Charles Patrice Béavogui, catéchiste à la paroisse centrale de Macenta.

 

Africaguinee.com  

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaire

Commentaires récents