« La délocalisation du cadre de dialogue est bien possible » Sidya Touré

Le président de l’UFR depuis la Côte d’Ivoire s’est prononcé sur la proposition de délocalisation du cadre de dialogue inter-guinéen.

À travers un appel téléphonique ce samedi, Sidya Touré s’est adressé à ses militants et sympathisants. Au cours de cette conversation qui a lieu au siège du Parti, le numéro 1 de l’UFR a remercié ses militants et sympathisants par rapport au combat qu’ils sont en train de faire malgré son absence dans le pays.

« Nous sommes pratiquement à la fin de l’année. Les militants, vous avez continué le combat. Les militants, vous avez continué le combat ».

Plus loin, l’ancien haut représentant du président Condé, s’est réjouis de la proposition faite par les chefs d’Etat de la CEDEAO qui ont souhaité la délocalisation du cadre de dialogue inter-guinéen. Pour Sidya Touré, cela est bien possible.

« C’est ce que la communauté internationale nous a fait savoir, que le dialogue doit se tenir à Conakry, si cela ne peut pas se faire ici ou qu’on aille le faire à Abidjan, Ouagadougou, à Cotonou chez le médiateur ou en Guinée-Bissau. Cela n’est d’ailleurs pas une première en Guinée. Le cas du 28 septembre, on a tenu le dialogue à Abuja. Pour ceux qui disent que ce n’est pas possible, on l’a déjà fait alors qu’ils arrêtent de dire que ce n’est pas possible ailleurs C’est ce que la communauté internationale nous a fait savoir, que le dialogue doit se tenir à Conakry, si cela ne peut pas se faire ici ou qu’on aille le faire à Abidjan, Ouagadougou, à Cotonou chez le médiateur ou en Guinée-Bissau. Nous pouvons tous faire quelque chose, mais les capacités ne sont pas les mêmes, alors unissons-nous et trouvons une solution commune. Nous avons vu le régime précédent et ce que ça donné ».

Kaba kouyate

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...