Éducation : la nouvelle IRE de Boké à « (…) redoubler d’efforts… »

Après plus de 10 ans passés à la tête de la direction préfectorale de Coyah, Fatoumata Kémoko Traoré change de poste en cette période de transition. À travers un décret lu à la télévision nationale en début de cette semaine, elle a bénéficié la confiance du chef de l’État, colonel Mamadi Doumbouya qui l’a nommée Inspectrice Régionale de l’Éducation de Boké.

Joint au téléphone par notre rédaction mardi 23 août 2022, la nouvelle patronne de l’inspection régionale de Boké, n’a pas manqué d’exprimer ses gratitudes à l’endroit de celui qui lui a investi sa confiance pour occuper cette nouvelle fonction.

« Je remercie le bon Dieu, je remercie mes parents, je remercie mon mari ainsi que le président pour la confiance renouvelée à ma modeste personne. Je prie Dieu qu’il me donne vraiment la force d’assumer cette fonction aussi noble qu’elle soit, et je remercie vraiment tout le monde ainsi que mon ministre qui a eu confiance en moi et qui m’a proposé auprès du président de la République qui a entériné la proposition. Je suis animé d’un sentiment de grande satisfaction et je me battrais pour la qualification de notre système éducatif

Après 11 ans de service à la tête de la DPE de Coyah, Fatoumata Kémoko Traoré garde de bons souvenirs avec ses désormais anciens collaborateurs : « ce qui a attiré mon attention, ce qu’on est parvenu à former une équipe, une équipe qui a la même vision, que la qualification du système éducatif. J’ai trouvé vraiment des cadres disponibles, il suffisait seulement de mettre chacun à sa place et de mettre chacun en confiance et pour qu’on travaille et qu’ils partagent ma vision et on a travaillé ensemble. Je remercie toute cette équipe-là (…)», ajoute-t-elle.

Poursuivant, elle promet de s’investir plus pour la qualification du système éducatif du pays. « Je compte redoubler d’efforts, pour d’abord mériter la confiance, mais aussi travailler vraiment dans la légalité, dans la vérité, dans la transparence et pour le bonheur des enfants guinéens en général et particulièrement les enfants de Boké.»

Abdoulaye Bangoura pour Flashguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...