Chérif Haïdara accuse Maître Béa de lui avoir soutiré de l’argent : l’avocat donne sa part de vérité

Dans une sortie médiatique dans l’émission Les Grandes Gueules de Espace Fm, Cherif Haïdara ancien directeur général de la LONAGUI a accusé maître Salifou Beavogui de lui avoir soutiré un montant de dix millions de francs guinéens (10 000 000) sans pour autant défendre son dossier dont il est poursuivi  pour détournement de deniers publics.
Contacté par la rédaction de Laguinee.info, l’avocat dit regretter la sortie de Chérif Haïdara et explique. « J’ai défendu depuis plusieurs années des citoyens dans ce pays, comme déjà le veut le serment que j’ai prêté.
Il est arrivé des moments qu’on m’a collé des étiquettes dans ce pays tout ça à cause de ma position, mais ça passe. S’agissant du cas de monsieur Haïdara, il a été jugé et condamné à 10 ans d’emprisonnement et une amende de 27 milliards. En ce temps je n’étais pas son avocat, un procès d’ailleurs qui s’est tenu à son insu. Après le coup d’État du 05 septembre, il est rentré au pays. Par le Canal d’un avocat dont j’ai une grande estime, j’ai été saisi pour défendre ce monsieur. Après constitution de dossier et programmation du procès, il s’est rendu à Dakar sous prétexte qu’il est malade. Malheureusement malgré mon combat pour lui défendre, monsieur Chérif ne s’est jamais présenté au procès, et de Dakar, il a continué sur la France si j’ai bonne mémoire », rappelle-t-il.
Poursuivant, maître Béa soutient avoir fait ce qu’il pouvait. « Mais comme vous le savez, en matière pénale le conseil n’a pas le droit à la parole tant que le prévenu n’est pas présent. Voilà comment la première décision a été confirmée. Mais j’ai interjeté appel pour pouvoir défendre le dossier, malgré tout, il n’a pas daigné répondre et la décision a été confirmée. Et ce matin il sort de nulle part dans les Grandes Gueules pour s’attaquer à tout le monde comme c’est là-bas qu’il a choisi pour se défendre. Mais qu’il sache que le meilleur avocat au monde ne peut défendre son client en matière pénale, que lorsqu’il est présent », tranche maître Salifou Béavogui.
Source: Laguinee.info
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...