Charles Wright au chevet de Kassory, Damaro et Dadis : « je sors avec une note de satisfaction »

Le garde des Sceaux s’est rendu au chevet de l’ancien premier ministre Kassory Fofana et de l’ex président de la neuvième législature Amadou Damaro Camara respectivement alités à la clinique pasteur et à l’hôpital de l’amitié Sino-guineen, avant de se rendre quelques heures plus tard à la maison centrale de Conakry où il a échangé avec le capitaine Dadis Camara, qui s’est récemment brûlé au niveau des pieds.

 

Kassory Fofana et Amadou Damaro, poursuivis par la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) ont été depuis des semaines admis en soins intensifs dans ces deux centres hospitaliers de Conakry, où ils sont en soins intensifs.

 

Au terme de sa visite, Alphonse Charles Wright dit afficher une note de satisfaction avec l’amélioration de leur état de santé, qui s’était fortement dégradé.

« En tant que ministre sectoriel en charge des questions de droit de l’Homme, Dr Ibrahima Kassory Fofana et l’honorable Amadou Damaro ont été admis respectivement à la clinique Pasteur et à l’hôpital Sino-guinéen pour des questions de santé. Vous savez, la question relative à la santé est une question qui est liée à l’intimité des personnes. Nous n’allons pas rentrer dans les détails par rapport à cela. Mais je sors avec une note de satisfaction, dans la mesure où leur situation de santé notamment celle de l’honorable Damaro est beaucoup plus claire et nette. Il va beaucoup mieux », a-t-il confié.

 

Face aux sollicitations que les deux ont formulées en ce qui concerne la dégradation de leur état de santé et la lenteur de la procédure judiciaire enclenchée contre eux, lors de cette visite, Alphonse Charles Wright assure qu’il est respectueux des droits de toutes les personnes en conflit avec la loi. C’est pourquoi il a promis de leur revenir très prochainement.

 

« Je leur ai promis de revenir les voir. Et très bientôt, nous ferons tout ce qui est à notre pouvoir pour les assister par rapport à la prise en charge et tout ce qui s’en suit. Comme vous le savez, tous les frais qui sont générés par leur placement en milieu hospitalier sont supportés en totalité par le département de la justice», a-t-il levé l’équivoque.

 

Il renchérit en disant que son acte est une preuve qu’il est regardant sur les questions liées à la santé de ceux qui sont en détention aussi.

 

« Nous sommes très regardant par rapport à leur bien être sans s’immiscer dans les procédures judiciaires qui sont en cours et qui suivent leur cours normal. Mais nous pouvons dire que globalement que nous sommes très satisfaits par rapport à tout le travail qui a été fait par les médecins pour les assister dans leur quotidien pour qu’ils reviennent à leur meilleur niveau de santé ».

 

Pour lui, malgré le fait qu’ils soient poursuivis pour des faits présumés de détournements de deniers publics, de corruption et autres, ces accusés bénéficient de la présomption d’innocence.

 

Enfin, le Garde des Sceaux s’est rendu à la maison centrale où il a rencontré l’ancien chef de la junte Capitaine Moussa Dadis Camara qui s’est ébouillanté un pied.

 

source mosaïqueguinée.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...