Affaire Oyé, Kassory et cie : la réouverture des débats prorogée au 31 janvier par la Cour Suprême

L’ancien premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, l’ex gouverneur de la Banque centrale Louncény Nabé et l’ancien ministre de l’environnement vont devoir rester encore en prison.

Alors que la réouverture des débats était programmée ce mardi 24 janvier devant la Cour Suprême pour leur demande de mise en liberté conditionnelle, le président de la deuxième chambre pénale à la Cour Suprême, Mangadouba Sow, a renvoyé toutes ces procédures en appel au 31 janvier 2023.

Me Sidiki Bérété, avocat de Kassory Fofana, déclare que l’homme c’est la patience.
Ces anciens dignitaires sont depuis plus de 6 mois à la maison centrale pour des faits de‘’détournement de deniers publics, enrichissement illicite, blanchiment, corruption d’agents publics ».

Source: mosquéeGuinée.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...