Abdoulaye Kourouma (RRD) fait sa lecture du cadre de dialogue inter guinéen et explique la différence entre animateur et acteur politiques

Ouvert le 24 novembre dernier, le cadre de dialogue politique inter-guinéen initié par le gouvernement guinéen, en cours dans le pays, auquel plusieurs partis et coalitions on préfère boycotter, continue d’alimenter le débat au sein de la classe politique. Ce dialogue, Abdoulaye kourouma président du RRD en a sa lecture.

« Y a la différence entre un animateur politique et un acteur politique. on ne crée pas un parti politique pour attendre une transition. Un acteur politique, c’est celui qui est censé participer aux débats démocratiques. Les débats démocratiques c’est quoi ? Participer à toutes les élections : communales, législatives et présidentielles. Pas des partis politiques qui sont créés par la forme dont les propriétaires ont beaucoup plus de costumes que de militants. Ceux-ci sont des animateurs qui viennent parler parce qu’il faut parler, c’est une transition. Si un parti politique doit s’exprimer, c’est dans les urnes », indiquait-il lors de son passage sur FIM FM ce mercredi matin.

« Si vous avez près de 300 partis dans votre pays et vous n’avez pas plus d’une vingtaine qui ont participé aux élections majeures, ceux qui sont là qui n’ont même pas de siège, de structures, qui ne fonctionnent pas, qui attendent la transition pour pouvoir amuser la galerie et vous les appeler les interlocuteurs soi-disant que vous allez créer une autre génération politique comme si cela pouvait se décréter. Vous ne pouvez pas mettre des partis ensemble qui n’ont pas de structures, qui n’ont jamais participé à une élection dont le parti s’identifie qu’à une seule personne, sa femme même n’est pas au courant s’il est un leader politique, à plus forte raison le quartier où il vit et vous voulez qu’on discute avec ceux-ci ».

Sow Diaguissa pour Flashguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...