26 C
Conakry
dimanche, avril 14, 2024
AccueilGuinée2 ans de transition du CNRD: « aujourd’hui, les choses sont trop...
spot_img

2 ans de transition du CNRD: « aujourd’hui, les choses sont trop dures, ce qu’on gagne c’est ce qu’on bouffe » (Elhadj Mamadou Sylla)

Bientôt 2 ans jour pour jour depuis que le CNRD a écourté le 3 ème mandat d’Alpha Condé.
Hier mardi 29 août, notre rédaction a interrogé le président de l’Union Démocratique de Guinée (UDG) pour parler du bilan des putschistes et de son regard sur la gestion du pays depuis le 05 septembre 2021. Dans sa communication, Elhadj Mamadou Sylla a jeté un regard sur la question relative à la rédaction constitutionnelle, la mise en place des institutions fortes mais aussi ses inquiétudes.
Selon cet acteur politique et opérateur économique tout n’est pas rose. « C’est mixte, il y a des parties qui sont bonnes mais il y a d’autres parties qui sont, soit des erreurs humaines ou carrément ce n’est pas bon, donc en un mot c’est mitigé »

À en croire l’ex-chef de file de l’opposition parlementaire,  « une transition n’a pas pour vocation le développement d’un pays, bien sûr on peut gérer les affaires courantes comme on le dit pour ne pas que les affaires dorment. Normalement ils sont venus pour redresser comme ils l’ont dit tout ce qui ne va pas ou qui n’était pas normal. Eux-mêmes ils ont dénoncé la justice puisque la justice est importante dans un pays. Comme le Colonel l’a dit le 05 septembre la justice était instrumentalisée, ce qui veut dire qu’elle était dominée par la politique pendant qu’elle devait être indépendante et pour tout le monde. Comme ils ont parlé de refondation, nous sommes d’accord mais quand on prend le développement de la transition pour beaucoup d’années ça ce n’est plus une transition, ça c’est comme si c’est un président élu »

Poursuivant, Elhadj Mamadou Sylla exhorte le Colonel Mamadi Doumbouya et au CNRD à rester dans le cadre de la charte de la transition.  « Je leur conseille d’être dans le cadre de la refondation et de doter la Guinée d’une bonne constitution et renforcer les institutions républicaines (…) parce que c’est bon de renforcer une institution que de renforcer une personne » a-t-il recommandé.

Vu la reproduction des phénomènes de coup d’Etat en Afrique surtout dans la zone ouest-africaine ce leader politique conseille à ceux qui se battent pour être élus à la tête de la magistrature suprême de faire beaucoup attention. « Nous les acteurs politiques nous devons faire beaucoup attention parce tu vas mettre tous les moyens que tu as pour être élu et bon comme le cas du Niger ou le président n’a même pas fait trois (3) ans de son premier mandat il est déposé et donc comme c’est comme ça, cela donne beaucoup à réfléchir »
Pour finir, Elhadj Mamadou Sylla conseille aux putschistes de ne pas faire beaucoup de temps puisque les situations de transition ne sont pas bonnes pour les investisseurs. « Tant que nous sommes dans la transition, les partenaires n’auront pas le courage d’aider le pays c’est pourquoi aujourd’hui les choses sont trop dures, ce qu’on gagne c’est ce qu’on bouffe et si ça aussi ce n’est bien réparti  il y aura beaucoup de classes de personnes dont les plus riches, les moyens riches et les plus pauvres et ça ce n’est pas normal dans un pays »
source médiaguinee.com
ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaire

Commentaires récents