« Si j’étais Charles Wright, j’allais requalifier l’infraction. Ce n’est plus outrage mais c’est de la rébellion…», Makanera Kaké

L’arrestation brutale mardi dernier des trois leaders du FNDC par la Brigade de répression du Banditisme continue de susciter des réactions de tous les côtés dans l’univers politique guinéen.

Si certains qualifient cette arrestation de barbarie et la condamnent, tel n’est pas le cas de Makanera Kaké. L’ancien ministre de la communication affirme que c’est la loi qui a été appliquée. Il l’a dit ce jeudi 07 Juillet 2022 dans l’émission Mirador sur FIM FM.

« Je ne suis pas d’avis qu’on libéré Fonikè Manguè juste pour que l’accalmie revient sur la route le Prince. En Guinée Chacun interprète la loi de sa manière. C’est parce que il y a très peu de juges qui comprennent le droit en Guinée. Sinon le droit est clair. Je voudrais vous dire que j’ai regardé la vidéo de l’arrestation des membres du FNDC. Si j’étais Charles Wright, j’allais requalifier l’infraction. Ce n’est plus outrage mais c’est de la rébellion. J’ai écouté les gens dire aux policiers vous n’avez pas honte, vous êtes des rebelles. J’ai vu le policier qui était en tenue de camouflage les gens sont en train de le pousser. Je vais vous dire quelque chose. Ceux qu’ils ont fait si c’était aux Etats-Unis, on n’allait même pas parler de droit (…). Mais en France je vous apprends que la méthode d’interpellation des autorités est le placage au sol ou clé de bras, vous avez le coup de pieds et poing, vous avez recours aux armes au cas où la technique de main mise ne suffit pas. Donc quand on dit mandat d’amener ça veut dire quoi ? C’est à dire partir avec l’intéressé. Soit il accepte de partir avec vous ou soit vous l’obligez à partir avec (vous). Ce que les gens doivent prendre. En droit il est dit en cas de nécessité le mandat d’amener est justifié par tous les moyens. Cela veut dire même moyen verbal. Il faut mettre la passion de côté », s’est-il exprimé chez nos confrères via téléphone dans des propos retranscrits par la rédaction de flashguinee.info.

En vacances en Turquie, Makanera kaké a aussi précisé qu’il n’a pas encore rencontré l’ancien président de la Guinée déchu, Alpha Condé. L’ancien patron du département de l’information de la communication promet de rentrer au pays au mois de septembre prochain.

Kaba Kouyaté pour flashguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...