dimanche, juillet 21, 2024
27.3 C
Conakry

PUP/Fodé Bangoura, bientôt à la touche? La jeunesse du parti insiste sur la tenue d’un congrès sans délai (Entretien Exclusif)

La crise entre militants et dirigeants du Parti de l’Union et du Progrès persiste toujours. La base du parti fondé par l’ancien président feu Général Lansana Conté réclame à Fodé Bangoura, actuel leader de cette formation politique, la tenue d’un congrès. Pour elle, le mandat de ce dernier ayant expiré, il est plus qu’urgent de renouveler les instances du parti, pour préparer les futures échéances électorales.

Samory Kaba, jeune du parti, fils de feu Mouloukou Souleymane Kaba, qui a été le Coordinateur du PUP dans toute la Haute Guinée avant sa mort, est parmi ceux-là qui réclament à cor et à cri, l’organisation d’un congrès au sein du Parti de l’Unité et du Progrès. Il s’est confié à notre rédaction en toute exclusivité.

LEREVELATEUR224.COM : Bonjour M. Kaba. Depuis des jours, ça murmure au sein du PUP. Des femmes ont haussé le ton, vous de la Jeunesse du parti, dites-nous qu’est-ce qui se passe réellement ?

SAMORY KABA : Ça ne va pas du tout au sein du PUP. Le parti est régi par des textes ; et ces textes disent que chaque 5 ans, c’est une présidence tournante qui est faite entre les 4 régions naturelles. La moyenne Guinée a fait pour elle, la Basse Guinée, la forêt aussi, ça reste pour la Haute Guinée. Maintenant, Fodé Bangoura a fait son mandat, il est sur le bonus, ça lui reste 18 mois pour qu’il ait au moins 10 ans à la tête du parti sans congrès. Pourtant, ce n’est pas ce que stipulent les textes rédigés par les pères fondateurs du parti. Moi qui vous parle, mon père fut l’un des pères fondateurs du PUP. Donc, pour cela, nous demandons le congrès, pour mieux structurer le parti. Parce que ça fait combien d’élections auxquelles le parti n’a pas pris part ? Et, on ne sait pas pourquoi le parti est là. Le parti est là pour conquérir le pouvoir, pas pour aller manger. C’est pourquoi, nous prenons notre responsabilité à partir de maintenant là, parce que nous, nous ne connaissons aucun parti maintenant si ce n’est pas le PUP. Donc, c’est pour cela, nous faisons des démarches pour que le congrès soit organisé, afin que nous puissions restructurer le parti.

Le mandat de l’actuel président a expiré depuis quand ?

Le mandat de Fodé Bangoura a expiré il y a de cela plus de trois (3) ans maintenant. Ce qu’il fait maintenant c’est caduque. C’est pourquoi, nous, nous demandons le congrès du parti. Le parti n’est pas une propriété privée de quelqu’un, ni une famille, à plus forte raison un clan. C’est un parti transversal. Le parti a été créé par le feu président Général Lansana Conté, pour que tous les Guinéens s’y retrouvent sans appartenance ethnique, ni religieuse. Donc, si nous sommes là aujourd’hui, c’est pour que le parti rentre dans son droit. Un clan ou un groupe de personnes ne peut pas hypothéquer l’avenir du parti.

Le président Fodé Bangoura que nous avons rencontré dit qu’il n’est pas question d’aller au congrès. Qu’en pensez-vous ?

Mais nous lui disons NON ! Parce qu’aujourd’hui, l’avenir de ce parti, les pères fondateurs, nos papas, ce qu’ils nous ont laissés, c’est ce parti là. Donc, nous n’allons pas nous asseoir pour voir se parti être tripoté comme on le veut. Une seule personne ne peut pas hypothéquer l’avenir de tout un parti. C’est pour cela, nous demandons à Fodé Bangoura humblement, de laisser organiser le congrès, sinon, le mandat qu’il est en train de mener est caduque. Et le parti appartient à tout le monde. Il n’est pas plus que moi, je ne suis pas plus que lui.

A date, l’avez-vous rencontré pour discuter de ce congrès dont vous réclamez tant ?

On a beaucoup échangé, il m’a envoyé en mission à Kankan, moi qui vous parle là. Je suis parti, j’ai fait la mission comme il le faut. Je suis revenu, je lui ai donné les pièces. Mais jusqu’à présent, il n’a rien dit dessus. Et le parti n’appartient à personne. Le parti appartient à tout le monde. Si nous sommes arrivés à ce niveau, c’est un problème de mandat. Il est sur le deuxième mandat, alors qu’il n’y a pas eu de congrès pour son deuxième mandat. Donc, nous jeunes et femmes du PUP, demandons un congrès. Si c’est la démocratie, la transparence, nous demandons le congrès.

Au cas où, il n’accepterait pas d’organiser un congrès, qu’est-ce que vous comptez faire pour vous faire entendre ?

Il va accepter de gré ou de force. S’il n’accepte pas, nous allons faire ce qu’il faut. Ce qui reste clair, nous, nous allons le pousser au congrès.

Samedi dernier, des femmes se sont mobilisées à votre siège. Selon la Direction du parti, en lieu et place d’une manifestation de colère, elles ont plutôt manifesté leur joie à l’égard de l’actuel président. Qu’en dites-vous ?

Mais Non ! C’est des histoires. Les femmes sont parties pour manifester leur ras-le-bol, parce que trop c’est trop. Si nous disons que ce sont les textes qui régissent le parti, mais les textes stipulent que, chaque 5 ans, il doit y avoir un congrès, pour qu’au moins, quelqu’un soit élu à la tête du parti. S’il a fait les 5 ans, et que son mandat est arrivé à échéance, pendant qu’il fait son deuxième mandat illégal, sans congrès, ça, je pense qu’il n’y a pas de transparence. Je ne sais qui viole maintenant les textes du parti.

Vous voulez d’un congrès, ou la tête de votre leader ? Pour être bref, vous voulez changer de leadership à la tête du PUP ?

Qu’il (Fodé Bangoura Ndlr) quitte ou pas, nous sommes en démocratie. On organise un congrès, s’il veut il n’a qu’à se présenter. S’il gagne, mais il n’y a pas de problème. Mais l’essentiel est que, ce que les textes du parti disent, qu’on respecte cela. C’est tout. Les femmes sont parties pour manifester leur ras-le-bol, parce que trop c’est trop.

On suppose que vous partez désormais à l’affront contre votre leader ? Est-ce que vous avez un candidat ?

Nous, nous n’allons en guerre contre personne. Plutôt, nous voulons que le parti soit bien structuré, pour qu’aux prochaines échéances électorales, que le parti puisse présenter des candidats. Nous n’avons aucun candidat pour répondre à votre question. Mais nous voulons que le candidat qui sera présenté à la prochaine élection présidentielle, qu’il soit un président légal, reconnu par tous. C’est ce que nous voulons, c’est pas parce que c’est quelqu’un qui nous a envoyés. Je peux lever le doigt, aucun franc de personne, je ne me suis rencontré avec personne. Personne ne peut moi me nourrir à Conakry, c’est Dieu seul qui le peut. Je le fais pour les mémoires de nos parents, ceux qui ont créé le parti PUP.

Pendant ce temps, il se dit que vous êtes manipulés pour déstabiliser le PUP ?

Si moi je suis manipulé, c’est Dieu seul qui sait. Je parle en âme et conscience. Je ne me suis vu avec aucune autorité de la transition, avec personne, je ne connais personne. Ce qui reste clair, nous voulons que le parti soit bien structuré. C’est tout ce que nous demandons. On ne demande pas de la mère à boire hein. Nous demandons juste un congrès des instances du parti, de Conakry à Yomou, pour que nous puissions présenter un candidat à la prochaine élection présidentielle.

Selon vous, quel est le bilan de Fodé Bangoura à la tête du PUP ?

Je ne peux pas dire que tout a été mauvais, il y a eu des acquis, mais ce qui reste clair, un parti on le crée pour se présenter aux élections. Mais si le parti ne se présente pas, quoi que tu fasses, moi je ne vois aucun bilan derrière. L’acquis est minime par rapport à ce qu’on attendait de lui. Depuis 2010, le PUP n’est allé à aucune élection.

 

Interview réalisée par LEREVELATEUR224.COM

Chaud cette semaine

Tournoi international de football féminin : les hostilités de la deuxième édition lancées à Conakry

Au compte de ce second acte du tournoi international...

Tormélin (Fria) : des citoyens manifestent pour exiger la fourniture de l’électricité

Nous l’avons appris dans l’après-midi de ce samedi 20...

Bangladesh : la police tire à balles réelles sur les émeutiers (RFI-France24)

L’armée a largement investi les rues de plusieurs villes...

UFDG: Les militants et responsables à la base et des instances supérieures ont le droit de savoir (CERAG)

Conakry, 20 juillet 2024Nous avons suivi avec attention et...

Les sujets

spot_img

Articles Liés

Popular Categories

spot_imgspot_img