Procès 28 sept. : « Je fus sincèrement trahi par l’homme à qui je faisais confiance qui est le général Sékouba Konaté… » Dadis Camara

Toujours faisant face aux différentes questions des avocats de la partie civile dans le procès des évènements du 28 septembre au compte de son 4ème jour de comparution devant le tribunal ad-hoc ce mardi 20 décembre 2022, le capitaine Moussa Dadis Camara clame être trahi par le son vice-président d’alors Sékouba konaté.

Maitre Alseny Aissata Diallo : Mon capitaine en venant au pouvoir, vous aviez des attributions nobles les guinéens le reconnaissent surtout qu’à l’époque il n’y a pas eu effusion de sang mais si vous faites changer cette décision d’organiser les élections en 24 moi, répudier le pouvoir d’autrui et partir, qui vous a fait changer cette décision ?

Dadis Camara : « Je fus sincèrement trahi par l’homme à qui je faisais confiance qui est le général Sékouba Konaté. Comment? il était l’homme à qui j’ai partagé le pouvoir, je ne faisais rien sans lui. Mêmes les organisations à Coronthie et à Boulbinet mais c’est Sékouba et ses amis qui organisaient cela pourquoi ? il fallait donner une mauvaise idée aux leaders politiques mais dans ce jeu il était en connivence avec le professeur Alpha Condé. Alors même lorsque dans les procès verbaux certains ont eu à affirmer Dadis ou rien, c’était une colle pour que les leaders politiques et de la société civile puissent me faire la guerre mais dans tout ça, c’est le professeur Alpha expérimenté qu’il est comme je l’ai dit, une expérience méchante. Donc Sékouba Konaté faisait le jeu, il en a commencé à Fria avec le colonel Thiegboro pour un soi-disant préparatif de campagne » a-t-il expliqué.

Au moment où nous mettions cet article en ligne, l’ancien président du CNDD continue de répondre aux questions de la partie civile.

Sow Diaguissa pour Flashguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...