26.7 C
Conakry
lundi, septembre 25, 2023
AccueilGuinéePlainte pour tentative de chantage de Dadis contre Marcel: ce qu’on ne...

Plainte pour tentative de chantage de Dadis contre Marcel: ce qu’on ne vous a pas dit

Nous l’annoncions dans un précédent article, l’ancien patron du CNDD a décidé de poursuivre en justice pour tentative de chantage le capitaine Marcel Guilavogui.

Après avoir recueilli plusieurs témoignages auprès de bonnes sources jugées concordantes, nous vous livrons en exclusivité ce que reproche l’ancien chef de la junte à celui qui se faisait appelé fièrement sous le CNDD en 2009, le « neveu du président Dadis ».

Sur les faits qui remontent d’il y au moins trois mois, nos sources révèlent que tout est parti des menaces de Capitaine Marcel Guilavogui de revenir sur ses déclarations faites lors de son audition dans le procès dit événements du 28 septembre 2009 si le Capitaine Dadis ne lui remettrait pas « une maison » et un montant de « 300 millions GNF » pour mettre sa famille à l’abris du besoin au risque de l’incriminer.

L’ancien bras droit et homme fort de la présidence Dadis ne se serait pas limité là. Devant des témoins en détention et non détenus qui sont prêts aujourd’hui à témoigner à charge contre le mis en cause dans cet éventuel procès qui pourrait focaliser l’attention du public dans les semaines qui suivent, Marcel raconterait qu’il a été trahi par l’ancien homme fort de la première partie de la transition en 2009.

« Il raconte que Dadis l’a trahi parce que si aujourd’hui il est en prison, c’est parce qu’il voulait défendre son pouvoir sinon que quand Toumba a tiré sur lui Dadis, Toumba l’a appelé. Toumba a proposé à Marcel le poste de Ministre de la défense s’il acceptait de l’accompagner à renverser la situation. Il dit que s’il avait accepté cette proposition que tout ce qui lui arrive aujourd’hui n’allait pas arriver », confie nos informateurs qui ajoutent que « depuis que le Président Dadis est arrivé le premier jour à Coronthie, Marcel est allé le saluer mais il a refusé de répondre à sa salutation et par rares moments, il vient vers lui au restaurant des accusés pour prendre le déjeuner ou le petit-déjeuner en tentant de forcer la situation. Si ce n’est pas ces occasions, Dadis ne lui donne pas l’occasion de le rencontrer ».

Le capitaine Marcel qui n’a plus de maison après l’avoir revendu à l’épouse de Makanera ni de terrain nu à Conakry ne gobera pas non plus le fait que face à ses soucis financiers, que ça soit l’ancien aide de camp de Capitaine Dadis, le commandant Toumba, qui lui porte secours et assistance. D’où sa frustration et ses menaces à répétition.

Informé des faits, Dadis se serait rendu auprès de Marcel à la maison centrale pour le dissuader et mettre fin aux accusations. Engagement aurait été pris ce jour par Marcel que le fait ne se répètera plus.

Contre toute attente, à la maison centrale, Dadis apprend récemment que Toumba aurait cédé une de ses parcelles à Marcel. Mais dans quelles conditions ? C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Pour pallier à toute surprise désagréable dès la reprise du procès programmée pour le 10 juillet prochain, Dadis contre-attaque et décide de judiciariser l’affaire après avoir été poussé par ses avocats qui le lui avaient déconseillé dès le début de l’affaire.

Le dossier qui est encore à la phase de l’enquête préliminaire pourrait connaître une accélération avec de nouveaux développements sur lesquels nous allons revenir dans un prochain article.

source mosquéeguinee.com

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus populaire

Commentaires récents