Participation délictueuse à une réunion. C’est la nouvelle trouvaille des magistrats à la solde de Doumbouya pour bâillonner ceux qui n’approuvent pas l’arrogance du CNRD… (par Sékou Koundouno)

Participation délictueuse à une réunion. C’est la nouvelle trouvaille des magistrats à la solde de Doumbouya pour bâillonner ceux qui n’approuvent pas l’arrogance du CNRD dans la conduite de la transition.

Au temps du régime précédent, véritable responsable de la situation que vit la Guinée aujourd’hui, les procureurs poursuivaient pour participation délictueuse à une manifestation. Le Colonel Mamadi Doumbouya qui prétend avoir pris le pouvoir pour mettre un terme, entre autres, au piétinement des libertés individuelles, est en train de faire pire en enterrant ces libertés.
Selon les dispositions de l’article 624 du Code pénal, les réunions publiques sont libres. Qu’est-ce que Monsieur Abdourahmane Sano a fait pour mériter des poursuites judiciaires ?
Dans toutes les causeries auxquelles il a été invité, Monsieur Abdourahmane Sano a parlé de rassemblement, d’unité nationale, de participation citoyenne. Il n’a jamais incité à la violence ou à des actions subversives ou encore des actes de nature à troubler l’ordre public.

La réalité est que le Colonel Mamadi Doumbouya et ses compagnons ont peur en dépit du fait qu’ils soient lourdement armés. Cela indique que le peuple dispose de la plus grande puissance. Il lui suffit d’en prendre conscience.

Quel mal y a-t-il à aider les citoyens à connaître leurs droits, à leur faire comprendre les notions de citoyenneté et de participation citoyenne? En écoutant les messages de M. Abdourahmane Sano, on peut dire que la junte militaire au pouvoir devait plutôt l’encourager, le soutenir et même financer ses activités.

Mais comme tout régime autoritaire et dictatorial, la clique que dirige Mamadi Doumbouya veut avoir à faire à des abrutis qui ne connaissent rien de leurs droits. Ils ne veulent pas que les citoyens connaissent les notions de redevabilité. Bref, ils veulent diriger des « citoyens moutons ». Mais les citoyens guinéens refusent désormais d’être des moutons.
Participation délictueuse à des réunions, cela ne peut effrayer personne. Mamadi Doumbouya et ses comparses devraient donc penser autre chose.

SEKOU KOUNDOUNO
RESPONSABLE DES STRATÉGIES ET PLANIFICATION DU FNDC

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...