mardi, juillet 23, 2024
25 C
Conakry

Ousmane Gaoual justifie la nécessité de réduire les EPA : ‘’Certains ont des salaires, c’est incroyable’’

En conférence de presse la semaine dernière, Ousmane Gaoual Diallo s’est exprimé la situation des Etablissements publics à caractère administratif (EPA). Le porte-parole du gouvernement estime qu’il est nécessaire de penser à réduire la facture de l’Etat en réduisant les structures budgétivores.

Ousmane Gaoual Diallo rappelle que ‘’les EPA ont été faits dans les années 80 où c’était la mode, c’était de déréguler, la régulation des marchés financiers, du secteur des transports, des télécommunications. A l’époque, le slogan était : ‘Moins d’Etat pour plus d’efficacité au bénéfice des citoyens’’’.

Avant de poursuivre : ‘’Les institutions ont poussé les ministères à créer des EPA. On dit par exemple, vous voulez qu’on fasse une route ? Créez le Fonds d’entretien routier, comme ça, on travaille directement avec eux, on se débarrasse de la lourdeur administrative, parce qu’on a interlocuteur qui travaille comme un privé. Les EPA devaient apporter deux choses : plus d’efficacité et de transparence, moins de dépenses pour l’Etat. Ce sont les deux qui ont justifié la création des EPA. Sauf que 20 ans après, les EPA coûtent trop chers. Leur création n’a pas réduit la facture de l’Etat et les EPA ne sont pas devenus plus efficaces que l’administration’’.

‘’Si on prend le ministère des transports, on a une seule direction nationale qui veut aussi être aussi un EPA. Ça veut dire que demain, je vais être un ministre sans directeurs. Il faut qu’on fasse attention pour renforcer l’autorité de l’Etat. Il faut ramener certaines directions là où elles doivent être. Celles dont le travail exige de la célérité et qui ont surtout la capacité d’aller lever des fonds, parce que certains EPA oublient souvent qu’ils ont le devoir d’aller chercher des fonds pour financer leur plan d’actions et développer les secteurs qui sont les leurs au bénéfice des populations’’, explique le porte-parole du gouvernement.

Il révèle que ‘’la plupart des EPA attendent que le Budget national de développement (BND) arrive pour les payer des subventions. Sinon, ils ne fonctionnent pas et avec cela, certains ont des salaires, je ne peux pas vous dire, c’est incroyable. Donc, ça n’a pas réduit la facture financière de l’Etat, ni amené l’efficacité et l’efficience attendue. Ça n’a pas donné moins de charges ça n’a pas non plus développé le pays. Donc, aujourd’hui, on est en train de nous recentrer. Je ne sais quel est le nombre total d’EPA, mais c’est autour de 200. On va les ramener à des proportions raisonnables’’.

Pour ce qui est du ministère des transports par exemple, précise-t-il, ‘’je suis favorable à ce que toutes les autorités qui sont chez moi, il y a l’Autorité de régulation des transports terrestres, ferroviaires, maritimes, aériennes, je veux une seule autorité de régulation des transports. Est-ce que ça va tuer le secteur ? Non. Au lieu d’avoir 4 conseils d’administration, avec leurs coûts, je veux avoir une seule direction pour l’Autorité de régulation des transports’’.

Source VisionGuinee.Info

Chaud cette semaine

France: les épouses de Foniké et Billo portent plainte contre les Généraux Mamadi, Idi Amin et Balla Samoura

Près de deux semaines après l’enlèvement de Oumar Sylla...

Le ministre Moussa Moise Sylla annonce des poursuites judiciaires contre une entreprise de BTP

Le ministre de la Culture, du Tourisme et de...

« L’AES doit avoir une force de nuisance pour faire peur, mais aussi… » (Pr Yacouba Zerbo)

Depuis le 16 septembre 2023, un nouvel espace d’intégration...

Enlèvement de Foniké Mengué et Billo Bah : angoisse, indignation et nécessité d’un sursaut national

Suite au communiqué du Parquet Général près de la...

Les sujets

spot_img

Articles Liés

Popular Categories

spot_imgspot_img