Exclusion de Gaoual de l’UFDG: Et si Ousmane n’avait pas dit toute la vérité?

Après sa sortie controversée de ce mardi 29 novembre chez nos confrères de Djoma TV dans l’émission “On Refait le Monde”, sur son exclusion de l’UFDG après décision du Conseil politique et signée du Président Cellou Dalein Diallo en date du 1er juin 2022, le ministre Porte-parole du Gouvernement ne digère toujours pas sa mise à la touche.
Ousmane Gaoual Diallo déclare ceci :
“Nulle part une personne ou une instance du parti n’a le droit d’exclure quelqu’un du parti, moi je suis membre de la plus haute instance du parti. Le président de l’UFDG n’a aucun pouvoir qui lui est donné par les textes de l’UFDG pour exclure quelqu’un”.
Cet argument mal placé et sans convaincre du désormais ancien militant de l’UFDG est contraire à l’article 50 du règlement intérieur du parti.

ARTICLE 50: “Les sanctions doivent être prises sans complaisance, ni parti pris, contre tout militant ou tout responsable de l’UFDG dont le comportement est jugé contraire à la morale et aux règles du Parti.

La sanction est prononcée soit par l’organisme dont il est membre et validée par l’organisme immédiatement supérieur, soit décidée directement par la hiérarchie”.

Après donc lecture de cet article, faut-il conclure que le sieur Ousmane Gaoual Diallo qui s’illustre ces derniers temps contre l’UFDG et son président dans des joutes verbales tonitruantes ou attaques frontales a soit agi par meconnaissance de l’article 50 du règlement intérieur de l’UFDG ou il le sait et agit par mauvaise foi ?
Dans un cas comme dans l’autre et selon l’avis de plusieurs observateurs, la cohabitation est désormais impossible avec Ousmane Gaoual Diallo à l’UFDG après la fuite de plusieurs de ses audios et la casse illégale du domicile privé de Cellou Dalein Diallo de Dixinn alors qu’il occupait le poste de ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat sans opposé un quelconque avis contraire.

Comme on aime à le dire : Qui ne dit mot consent. Et la sanction prise contre lui, avec beaucoup de retard d’ailleurs aux yeux de bon nombre de militants du parti, n’est ni disproportionnée encore moins illégitime aux termes du règlement intérieur du parti et de la morale tout court.

Source: lerevelateur224.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...