Emballo révèle avoir convaincu le CNRD sur « une transition de 24 mois »

À l’occasion de la visite du président Emmanuel Macron, ce jeudi 28 juillet, en Guinée Bissau dans le cadre de sa tournée africaine, le président en exercice de la CEDEAO Umaro Sissoco Embalo a révélé avoir convaincu la junte guinéenne sur une transition de 24 mois lors de sa récente visite en Guinée.

En marge d’une conférence de presse, ce jeudi, le président en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) a fait le compte-rendu de sa dernière rencontre avec le colonel Mamadi Doumbouya.

« J’étais à Conakry avec le président de la commission de la CEDEAO pour faire comprendre à la junte militaire la décision du sommet des chefs d’Etat qu’une transition ne peut pas dépasser 24 mois. Eux, ils avaient proposé 36 mois. On a réussi à les convaincre. On a fait la même chose au Burkina », a révélé Umaro Sissoco Embalo.

Le président de la Guinée Bissau a indiqué assure qu’il est important d’en finir avec les transitions en Guinée Conakry, au Mali et au Burkina Faso.

« Il est temps pour tout le monde de comprendre que nous sommes au 21e siècle et qu’il est inadmissible et inacceptable de faire des coups d’Etat. On ne peut penser que pour arriver au sommet de l’Etat, c’est un fast track. Il y a des procédures pour être chefs d’Etat. Il faut qu’on soit tous républicains. C’est le peuple qui a le droit de sanctionner les dirigeant », a déclaré Umaro Sissoco Embalo.

Aissata Balde

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...