Dissolution du FNDC par le MATD : Cellou Dalein Diallo parle d’un « acte arbitraire »

Depuis la diffusion de l’arrêté du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, dissolvant le FNDC, les réactions se multiplient. Pour Cellou Dalein Diallo, leader de l’UFDG, il s’agit d’un « acte arbitraire » de la part du pouvoir en place. C’est ce qu’il mentionne dans un long post sur sa page Facebook.

« L’arrêté du MATD du 8 août 2022 portant dissolution du FNDC est un coup dur porté à la liberté, la justice, la démocratie et la paix, valeurs auxquelles notre peuple demeure viscéralement attaché.

Il l’a d’ailleurs montré à plusieurs reprises en répondant massivement aux mots d’ordre du FNDC qui s’est illustré dans le combat héroïque que mènent les Guinéens depuis si longtemps pour les reconquérir.

Je condamne cet acte arbitraire des autorités qui continuent à privilégier la force au détriment du droit et exprime ma solidarité au FNDC et à ses braves dirigeants.

Cette décision incompréhensible ne manquera pas, malheureusement, d’accroître les tensions qui règnent en Guinée et d’éloigner les chances d’un retour au calme et à la sérénité indispensables à l’ouverture d’un dialogue fécond, à la restauration de la confiance et de la paix dans notre pays », a écrit Cellou Dalein Diallo sur sa page Facebook.

Mory Condé justifie sa décision contre le FNDC par le fait que celui-ci n’a aucune base légale. Il évoque aussi les violences qu’ont connues les manifestations de rue de cette organisation qui, depuis quelques années, lutte activement pour la démocratie en Guinée.

Oury Maci Bah pour Flashguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...