Burkina Faso : situation confuse, des tirs à l’arme lourde entendus (médias)

À Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, où c’est la junte militaire qui est au pouvoir depuis janvier 2022, des tirs ont été entendus tôt ce vendredi 30 septembre dans la matinée, au moins dans le camp de Baba Sy et dans les environs du palais présidentiel de Kossyam.

La situation reste confuse pour le moment.

Selon un proche du president de la transition cité par nos confreres de Jeunes Afrique, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba va bien.

Le signal de la Radio Télévision du Burkina (RTB) est coupé. Son siège est encerclé depuis la nuit dernière par des militaires, selon l’un des responsables de ce média qui demande à ses collaborateurs de ne pas s’y rendre pour le moment.

Près des locaux de la RTB, des forces de l’ordre lourdement armées sont positionnées entre la Primature et le rond-point des Nations unies. Des véhicules militaires ont été positionnés au niveau de l’échangeur du quartier Ouaga 2000.

RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...