Arrestation des membres du collectif des handballeurs de Guinée : « ils étaient venus pour prendre les images de la maison du président sans autorisation »

Dans un article paru dans les colonnes de notre quotidien sportif hier vendredi vous annonçait l’arrestation de trois membres du collectif des handballeurs de Guinée à Ratoma. Plus de quatre heures après la publication de cet article, notre rédaction a été contactée via téléphone par une source qu’on préfère taire l’identité.

Elle précise que ceux qui ont été arrêtés et conduits au commissariat central de Ratoma étaient partis pour filmer et prendre des photos de la maison du président de la fédération guinéenne de handball à Ratoma sans l’autorisation du propriétaire, l’officier de police Mamadouba Paye Camara.

« Ils ne vous ont pas tout dit certainement. Ils étaient venus pour prendre les images de la maison du président sans l’autorisation. Celui qui est monté pour aller faire les images ne savait pas qu’il était suivi par des policiers. Ces derniers l’ont pris et ont même pensé que c’était un journaliste enquêteur qui agissait ainsi. Ils l’ont demandé s’il avait une autorisation à cet effet. Il est resté sans mot, c’est ainsi les policiers ont appelé le président pour lui dire qu’un journaliste est venu prendre les images de sa maison (…) voilà donc ce qui s’est passé monsieur Kibola », a porté à notre connaissance cette source qu’on préfère garder anonyme.

Faut-il rappeler que le collectif des handballeurs de Guinée accuse le président de la fédération guinéenne de handball Mamadou Paye Camara d’avoir détourné plus de 79 milliards de francs guinéens destinés aux activités de ce sport de main sur le plan local.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...