Affaire Air Guinée: «Il est donc incompréhensible qu’on veuille attribuer à Cellou Dalein Diallo(…) la décision de privatiser Air Guinée et de vendre ses actifs. », l’ancien SG du ministère des transports, Aliou CONDE

En marge d’une conférence de presse animée ce 19 juillet 2022, un ancien collaborateur de CDD à l’époque de la cession des actifs de la compagnie aérienne guinéenne au ministère de transport en 2002, a répondu à la sortie médiatique du procureur spécial près la CRIEF dans le dossier Air Guinée : « Il est donc incompréhensible qu’on veuille attribuer à Cellou Dalein Diallo, Ministre des transports de l’époque, la décision de privatiser Air Guinée et de vendre ses actifs, dont l’avion de commandement du PRG, à El Hadj Mamadou Sylla. Malheureusement, malgré les démentis répétés de ce dernier et les faits ci-dessus rappelés, on continue de soutenir cette contre-vérité », a déclaré l’ancien SG du ministère des transports, Aliou CONDE.

La Cour de Répression des Infractions Économiques et Financière reproche au ministre des transports d’alors d’avoir : «Détourné ou soustrait au préjudice de l’Etat Guinéen, la somme de cinq millions (5.000.000) de dollars US issue de la cession des avions Boeing 737-200 et Dash 7, leurs pièces de rechange ainsi que les revenus issus de la location des installations de l’ancienne compagnie nationale Air-Guinée », extrait de la convocation adressée à Cellou Dalein DIALLO.

Des informations balayées d’un revers de main par le Secrétaire général du département des transports de 2002 : « Tout comme la CRIEF soutient maintenant cette autre contre-vérité qui consiste à affirmer que c’est le Ministre des Transports qui a encaissé et même détourné les 5 millions de dollars représentant la valeur des actifs cédés. Qui, quand et comment a-t-on versé ce montant à Cellou Dalein Diallo ? Par chèque, virement, en espèces ?», s’interroge Aliou CONDE.

Ismael Diarraye

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Share to...