Abdoulaye Kourouma du RRD: « si la CENI ne nous dédommage pas, nous allons nous retirer… »

Après le décret du président de la République reportant les élections législatives au 1er  mars, les partis en lice commencent à suspendre leur participation à ce scrutin et menacent même de se retirer du processus.

Le Rassemblement pour la Renaissance et le développement (RRD), parti dirigé par Abdoulaye Kourouma, vient de suspendre sa participation aux législatives reportées au 1er mars prochain. En plus de cette suspension, le RRD annonce une plainte contre la commission électorale nationale indépendant (CENI) pour ‘’les dommages’’ qui lui sont causés par ce report.

« Nous suspendons notre participation et portons plainte contre la CENI pour nous dédommager dans le cadre des investissements que nous avons effectués sur une période de 30 jours. Et tout ce que nous avons effectué était concentré sur la date du 16, nos panneaux publicitaires, les impressions sur les tee-shirts, les affiches et autres. Donc le dommage peut être psychologique, ça peut être financier. Nous avons été vraiment touchés, et là, nous avons eu des dommages. Nous demandons à que la CENI paie ses dommages », a exigé le président du RRD.

Ce leader politique assure que si sa plainte ne prospère pas, il se retirera purement et simplement du processus électoral encours.

« Si notre demande n’aboutit pas, nous allons nous retirer du processus et nous continuerons le combat pour demander le remboursement de tout ce que nous avons investi, que ça soit la caution et autres, nous allons demander à la CENI d’enlever nos noms, c’est notre droit », a-t-il laissé entendre.

Elisabeth Zézé Guilavogui pour Flashguinee