Violences meurtrières à Dinguiraye: « les militaires ont tiré à bout portant sur la foule »(Responsable jeunes de Banora)

 

Un mort, un blessé par balle, commissariat et gendarmerie incendiés, tel est le bilan des violences qui ont éclaté entre jeunes et militaires dans la soirée du dimanche 09 mai 2021 à Banora, une sous-préfecture de Dinguiraye en haute Guinée.

Joint par téléphone ce lundi 10 mai par un reporter de flasguinee.info, Moussa Camara président de la jeunesse de Banora a dit que des militaires du camp de Dinguiraye ont tiré à bout portant sur la foule. 

Selon lui, les balles ont touché deux jeunes dont un adolescent d’une dizaine d’années qui a trouvé la mort sur place.

« Des militaires du camp de Dinguiraye sont venus stationner ici à Banora depuis environ 5 ou 4 jours pour disent-ils traquer les burkinabés qui s’y trouvaient. Avec leur brutalité, les uns et les autres ont eu peur. Ceux qui n’avaient pas été arrêtés se sont enfuis. Beaucoup étaient déjà partis à leur arrivée. Ceux qui s’y trouvaient ont été arrêtés. Comme ils n’ont pas pu prendre les gens qu’ils voulaient, ils ont continué à stationner ici en faisant des patrouilles nuit et jour. C’est dans ça qu’ils ont arrêté deux jeunes autochtones. Dès que la jeunesse a appris cela, elle est partie au PA leur dire de les libérer. Les militaires ont refusé. C’est là que les violences ont débuté. Deux personnes ont été touchées par des balles. Un adolescent de 11 ans a rendu l’âme sur le coup. Il sera enterré ce lundi. Nous venons de creuser sa tombe. La deuxième personne a été évacuée sur Conakry parce qu’elle ne pouvait pas être opérée ici. Pour le moment, c’est calme. Les militaires ont quitté les lieux depuis hier sous les jets de pierres. Le commissariat, la gendarmerie, le PA et un véhicule militaire ont été incendiés« , 

Nous avons tenté en vain de joindre le sous-préfet de la localité.

Aux dernières nouvelles, le défunt a été inhumé et le blessé est sous soins intensifs à Conakry.

Mohamed Ali Barri 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies