Exactions des forces de sécurité : « Si vous avez d’autres vidéo, amenez » déclare Baffoé.

La vidéo d’une femme utilisée comme bouclier humain par des forces de l’ordre à Conakry ne cesse d’alimenter les débats. Cette fois, c’est au tour du général Baffoé de la police de s’indigner dans une vidéo et de promettre qu’il sera puni pour servir d’exemple avant d’encourager les citoyens à prendre ce genre de vidéos pour permettre de nettoyer la police.

Général Baffoé se déclare satisfait d’avoir pu prouver à l’opinion nationale et internationale que la police guinéenne est commandée, mais aussi d’avoir pu enseigner aux agents qu’ils seront retrouvés dès qu’ils commettent une erreur parce qu’ils peuvent être filmés. << je suis très content que des vidéos comme ça puissent circuler pour nous permettre de corriger les tares et le mauvais comportement que nos agents ont à travers leur comportement de tous les jours dans le cadre de maintien et rétablissement de l’ordre, déclare ce responsable.

Sur le sort réservé à l’un des acteurs de cette vidéo, l’ex coordinateur des CMIS ne tergiverse pas. << l’agent est arrêté. Sur instruction du ministre de la sécurité, il va comparaître devant le conseil de discipline et il va subir les conséquences de sa forfaiture et en matière d’infraction, l’infraction est personnelle. C’est un brigadier assermenté… En plus de la sanction administrative, si jamais il y avait une plainte, il répondra devant qui de droit des faits qu’il a eu à commettre avant hier sur la femme… Vous ne le verrez plus dans nos dispositifs et il va servir d’exemple, a fait savoir le général.

<< si vous avez d’autres vidéos, amenez. Tout compte fait si c’est dans les unités constituées, toutes ces preuves que nous sommes entrain de montrer, ça prouve que toutes les accusations qu’on a eu à nous faire auparavant, les morts qu’on met sur notre compte, jusqu’à présent on ne m’a envoyé aucune preuve telle que la preuve de ce jeune là pour qu’on puisse agir parce que nous en avons tous marre. Tous ceux qui ont des preuves des agents comme ça avec des comportements indignes, ces agents seront extirpés. Ça va nous permettre de nettoyer nos rangs et de rendre la police guinéenne propre parce que nous ne voulons pas de tels comportements ou de tels agents dans nos rangs >>, a t-il encouragé.

Il déclare toutefois ce genre de vidéos devrait être prise dans l’anonymat afin que l’agent soit pris en flagrant délit. a conclu ce responsable de la police nationale. Le Général Baffoé n’a pas manqué comme les autres autorités de présenter ses excuses à dame Fatoumata, la victime et d’assurer que justice sera faite.

Elisabeth Zézé Guilavogui