La nouvelle est à vos côtés.

Une demi-tonne (540 kg) de cannabis saisi disparaît, les policiers accusent les souris

540 kilos de cannabis ont disparu de l’entrepôt de stockage des saisies d’une brigade
des stupéfiants argentine. Les policiers visés n’ont pas hésité à pointer la
responsabilité des rongeurs…
Sur les 6.000 kilos de drogue saisis et stockés depuis deux ans dans l’entrepôt de Pilar, à 60
km de Buenos Aires, il n’en reste plus que 5.460. Plus d’une demi-tonne s’est donc
« évaporée » dans la nature, relate CNews.
C’est le nouveau commissaire en fonction, Emilio Portero, qui a exigé une inspection et un
inventaire minitieux de l’entrepôt en question. L’inventaire a permis de constater qu’il s’agissait
de 540 kilos de cannabis.
Soupçonnés par la nouvelle hiérarchie, le précédent commissaire Javier Specia et ses
subordonnés d’alors ont dénoncé les coupables au juge Adrian Gonzalez Charvay: selon eux,
les souris ont tout simplement grignoté progressivement une partie du butin.
Affaire classée? Certainement pas. Il est évidemment impossible que les rongeurs aient pu
dévorer une telle quantité de cannabis. Si tel avait été le cas, des cadavres de souris mortes
d’intoxication auraient été retrouvés. En outre, une horde de souris aurait été nécessaire pour
engloutir cette demi-tonne. Mais elles sont surtout tout à fait capables de différencier le
cannabis et la nourriture, précise le Guardian.
L’enquête est donc toujours en cours pour retrouver les policiers coupables de négligence ou…
de trafic de stupéfiants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies