La nouvelle est à vos côtés.

Un troisième mandat, pour en rajouter à la longue liste des montants détournés ? Non merci, AMOULANFE !

« Depuis 9 ans, on nous vole et les chiffres se comptent en des milliards de dollars. Des montants, s’ils étaient investis dans notre économie, contribueraient efficacement à améliorer les conditions de vie des Guinéens.
Le chapelet est long à égrener. Depuis les 25 millions $ de l’affaire Palladino, en passant par les 150 millions du fonds angolais, les scandales financiers se multiplient. Les 13 milliards de Gnf détournés au Ministère des finances en 2012, l’achat des groupes électrogènes à Asperbras à plus de 122 millions de dollars, les 20 millions de $ disparus à la BCRG, les 4 millions $ saisis à Dakar, les 20 milliards $ de prêts contre ressources, les 750 millions $ payés par Rio Tinto, les 3 milliards $ d’investissements dans l’électricité, les 2 milliards $ dans les infrastructures routières, les millions de dollars introuvables payés par des compagnies minières comme impôts et taxes, les recettes des régies financières dont ARPT, OGP et le Port autonome, les 90 millions de $ payés par orange pour la 4G, les 800 millions de GNF pour la subvention du secteur de l’énergie, les 60 millions $ contractés au Qatar, etc…Excusez du peu !

Ainsi, ils nous ont volé notre avenir, notre jeunesse, notre santé, notre éducation, notre espoir, notre bien-être. Ils nous ont exposé à l’humiliation, à la pauvreté, au châtiment de la misère et de l’analphabétisme ».

 

Le lynx Numéro 1415-27 mai 2019,

par Ahmed Tidiane SYLLA

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies