Info d'ici et d'ailleurs

Tuerie de Zogota : un natif de la localité  des victimes demande au gouvernement de respecter la décision de la cour de la CEDEAO

 

En conférence ce mercredi, 23 décembre 2020 à la maison de la presse sise à Kipé, dans la commune de Ratima, une conférence organisée par les avocats des victimes du massacre de Zogota, Henry Kolié, originaire de ce village, pleure encore ses compatriotes assassinés suite à une revendication.

Pourtant,  son village n’était pas le seul à participer à cet évènement ayant conduit à l’assassinat de ses parents(six au total), sans compter les blessés et des dégâts matériels enregistrés. Le mont yônon qui était exploité par la société minière de Valé, regroupait neuf villages dont Zogota servait la base.

Ce ressortissant se souvient encore de crime comme si c’était hier : « Je suis natif de ce village (Zogota) et je déplore l’acte qui s’est passé. Et jusque là, tous les humains qui sont sensés comprendre la vie, sont vraiment touchés dans leurs chaires. Ceci dit, nous remercions le collectif ‘’Même Droit pour Tous’’ . Ces avocats qui ont contribué de près ou de loin à décrocher cette victoire.

La communauté que je représente ici, nous n’avons rien d’autres à demander à l’Etat guinéen sinon que la justice : « nous demandons le respect de la décision issue de cette Cour de justice de la CEDEAO et punir tous les commanditaires de ce massacre de Zogota. (…) c’est gangrené dans la tête des familles de ces victimes. On tente d’oublier, mais ce n’est pas facile. Entre l’oublie et le pardon, c’est deux choses différentes. Donc encore une fois, je demande à l’Etat de respecter le verdict et punir ces auteurs et commanditaires de ce crime » a-t-il souhaité.

A rappeler que ce massacre remonte depuis dans la nuit du 03 au 04 aout 2012, suite à une grève des communautés riveraines du mont yônon dénonçant à la base, la procédure de recrutement des travailleurs.

Lamine Kaba
628862047