Les nouvelles sont à vos côtés.

TRIBUNE : LES RÉSEAUX SOCIAUX AU SERVICE DE LA VRAIE INFORMATION ?

Le numérique a bouleversé les pratiques anciennes et change le monde à son rythme. Aux populations de s’adapter si elles veulent bien compter dans le monde. Dans cette évolution numérique, les réseaux sociaux sont devenus tellement imposants qu’ils sont les lieux privilégiés pour s’informer, informer, confirmer une information ou encore infirmer une information. Les réseaux sociaux travaillent pour ceux qui savent en faire bon usage. En tout cas, lors de l’acte 1 de la résistance citoyenne lancée par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), les réseaux sociaux ont été les canaux de communication par lesquels les opinions étaient éclairées et à même de mesurer jusqu’où les bavures policières s’opéraient.
Dans le cadre de l’acte 1 de la résistance citoyenne lancée par le FNDC, l’on pourrait se féliciter de l’usage responsable des réseaux sociaux même si certaines images et vidéos étaient choquantes. Il fallait le faire pour montrer non seulement à la face que le peuple de Guinée est totalement opposé à ce qui est que de la volonté d’une seule personne contre celle de plus de 12 millions de guinéens mais aussi et surtout porter à la connaissance de tous que des pratiques propres d’une République bananière sont exécutées en Guinée sous le magistère de M. Alpha Condé. Ces réseaux sociaux ont été utiles et devraient encore l’être pour la suite du combat.
Utiles, ils l’ont été au point de contraindre le régime à actionner sa direction générale de la police a rédigé une note circulaire dans laquelle l’on peut lire sans y attendre une suite favorable la mise en place d’une commission d’enquête pour identifier et mettre à la disposition de la justice les agents de police qui ont eu des comportements affreux sur le terrain de maintien d’ordre. Les citoyens qui ont décidé d’eux de faire ce travail d’informer de ce qui se passe sur le terrain doivent s’en féliciter car la police vient de reconnaître que des bavures ont été faites par ses agents. Toute chose qui rendrait la suite de la procédure judiciaire facile. Par cet acte, les citoyens guinéens épris de démocratie, de liberté et de prospérité ont montré qu’ils dominent, détiennent la bonne information et en savent faire usage !
En somme, si hier le manque de communication a permis à certains satrapes dictateurs de se maintenir au Pouvoir en rassurant le reste du monde que tout se passerait bien avec la complicité de certaines chancelleries aujourd’hui le numérique a renversé cette donne. La technologie a réellement réduit le monde en un village planétaire. Pour connaître que les exactions commises ont été suivies partout dans le monde, il suffit de faire un tour sur les réseaux sociaux pour voir les articles de grand groupe de presse internationale. Tout le monde se préoccupe de la Guinée sauf ces dirigeants qui ont aveuglé par leurs intérêts personnels et égoïstes au détriment des conséquences de leurs forfaitures non seulement en Guinée mais dans le reste de la sous région et du monde.
Fodé BALDE, Homme Politique Guinéen, LA GUINÉE D’ABORD
Vous pouvez lire aussi :  Je refuse, refusons!( Par Boubacar Barry)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite