Tribune de Gaoual et cie : après l’UFDG et l’ANAD, l’UNAD aussi réagit 

À l’UNAD comme á l’ANAD, nous sommes constament  solidaires á l’appel de nos collegues détenus politiques de l’UFDG-membre de l’ANAD, auteurs de la tribune  mais aussi solidaire á la lutte constante et précise du peuple martyrs de Guinée.

Nous  comprenons humainement ces trois frères prisonniers qui dans une tribune ont exprimé clairement leur désir de sortir de prison et leur innocence. Effectivement, en abandonnant les charges pour lesquelles ils ont été arrétés par la commission rogatoire mise en place par l’ancien président Alpha Condé, notre justice devrait purement et simplement les liberer pour délits non constitués á l’image des 30 autres co-détenus dans la même affaire. Ils sont donc innocents  et c’est maintenant connu de tous.

Oui ! L’instruction, en abandonnant les charges initiales de leur arrestation,  les a innocenté d’office mais  leurs préneurs d’otage a dû inventé sur du rien de nouvelles charges et chefs d’accusation contre eux  pour justifier encore leur detention prolongée comme « monnaie d’échange »  autour d’un possible simulacre de monologue en preparation dans le cadre d’un sois disant cadre permanent de dialogue sous l’égide de Mr Alpha Condé qui est en même temps juge et partie car le conflict qui plonge la Guinée dans cette crise l’oppose   directement á Elhadj Mamadou Cellou Dalein Diallo, le vainqueur légitime de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 dont Mr Alpha Condéd était  « l’intru illégal » parmi les 12 candidats en competition.

Heureusement que la decision finale de participation de l’UFDG, membre de l’ANAD á un dialogue qui « vaut la peine » revient uniquement au Bureau National de l’UFDG qui décide sereinement dans son “QG » sans un couteau á la gorge en présence de tous les membres dont ces prisonniers  et dans l’intérêt superieur de la lutte que mène la majorité du peuple de guinée á travers l’ANAD, le FNDC, le CTG et l’ensemble des organisations pro-démocratie de la Guinée et du monde.

Humainement, quand on est injustement privé de liberté pendant des mois dans une prison considérée comme un « muroir » par les organisations de défense des droits de l’homme et des prisonniers  et pris en otage par une dictature sanguinaire, on est parfois obligé par le géolier de danser la musique du préneur d’otage surtout si le tyran et ses envoyés vous disent que c’est la condition pour sortir de cette  prison nauséabonde. Qui est fou pour danser autrement ?

Courage á vous chers amis de lutte. Nous sommes solidaires de vous comme vous êtes solidaires de notre combat commun: l’Alternance 2020, la Démocratie et l’Etat de droit, notre victoire.Vous serez non seulement libres et la vérité des urnes pour laquelle vous êtes injustement en prison triomphera  face au mensonge institutionnel qui plonge notre pays dans cette grande crise profonde dont la finalité  sera le rénoncement définitif et irreversible de Mr Alpha Condé a ce troisieme mandat de trop.

Ne réculons pas .

UNAD, Notre Union, Notre Force 

ANAD, Unir et Servir 

www.unadguinee.net 

Keamou Bogola Haba

Sécrétaire Exécutif de l’UNAD, membre de l’ANAD.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies