Tibou Kamara à propos : « En tant que père de la nation, il est sensible à la détresse des citoyens… »

Invité dans l’émission “On refait le monde” de Djoma Médias, ce jeudi 08 avril 2021, le ministre de l’Industrie et des PME apporte des clarifications concernant le discours du premier ministre sur le déguerpissement.

Pour Tibou Kamara, il n’est pas « un ministre singe qui saute de branche en branche »

« Moi, je pense que chacun de nous doit s’en tenir à ce que le premier ministre a dit devant la représentation nationale, à savoir, qu’il y’a eu un peu plus d’efforts dans l’opération de déguerpissement que nous avons consentis mais il est évident qu’il y’a eu également des débordements. Parce que nous le savons tous que des maisons ont été cassées dans les quartiers et qui n’étaient pas concernées par l’opération. Ça, c’est un fait sur lequel le chef de l’État a demandé de faire la lumière pour situer les responsabilités, parce que en tant que père de la nation, il est sensible à la détresse des citoyens. Notre responsabilité est de faire un discernement dans ce qui est arrivé avant de prononcer n’importe quelle sentence contre qui que ce soit. Il y a une enquête qui a été ouverte pour situer les responsabilités, recenser les victimes. Ce n’est pas la mission qui a été assignée aux équipes, c’est pourquoi le Premier ministre a dit que de libérer les emprises, c’est la décision du gouvernement. Mais les maisons cassées dans les quartiers, ça ce n’est pas le mandat des équipes de déguerpissement et le gouvernement a le devoir de savoir ce qui s’est passé et surtout d’indemniser les victimes », a déclaré le conseiller spécial du chef de l’Etat.

 

Fatoumata Diaraye Bah

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies