Thierno Ousmane Diallo à Bah Ousmane : »Ça enlève du tout crédit au politicien »

Lors de son passage dans son village natal à  Gongorè, le leader du parti Union pour le progrès et le renouveau (UPR), Bah Ousmane a déclaré que  son alliance avec le président Alpha Condé c’était pour deux mandats.
Invité ce vendredi 21 février 2020, dans l’émission « œil de Lynx « , Thierno Ousmane Diallo membre du bureau politique UPR, dit avoir ce comportement « maladroit « 
Dans Communication,  le ministre de l’hôtellerie,  de l’artisanat et du tourisme  dit avoir trouvé bien que Bah Ousmane aille très loin pour le dire que leur contra avec Alpha Condé fini en 2020 .Mais il estime que ce n’est  pas élégant.  Pour lui , Il fallait laisser le bureau exécutif se prononce.
《Le bureau exécutif ou le comité central ne s’est jamais prononcé sur la rupture ou la suite de nos relations avec le président Alpha Condé. Ce n’est pas à lui d’aller à Pita pour faire du yeux doux à un certain électorat d’un parti qui n’est pas allé aux élections.  Je trouve ça maladroit mais, je crois qu’il est important qu’on fasse attention parce que, ça enlève du tout crédit au politicien.  Je comprends pourquoi,  les disent en politique tu m’a dribbler》
Selon le ministre Thierno Ousmane,  le parti UPR en  prenant part aux consultations organisées par le premier ministre Kassory Fofana afin de savoir l’avis des uns et  des autres sur le changement de la constitution,  a dit être pour ce changement .
《 L’UPR est un membre de la CODENOC et elle est partie prenante au changement de la constitution.
Bah Ousmane avec les membres du bureau exécutif,  ont été reçu deux fois par notre commission  et lui-même (Bah Ousmane  ndr)   a parlé pour dire qu’il est pour le changement de constitution. On n’avait même mené des démarches pour qu’il soit président de la CODENOC , il ne faut pas qu’il l’oublie maintenant.》
Plus loin, Thierno Ousmane affirme que le parti UPR a signé avec le président Alpha Condé des engagements  et pour les changer,《 il faut qu’on s’essaye,  qu’on discute , qu’on fasse des points le pour et  le contre. On ne peut pas aller lors de l’enthousiasme d’une réception,  dans une sous-préfecture et annoncer qu’on rompe le contrat avec Alpha Condé》, a-t-il dit
Said gaya

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies