Soguipah/passation de services : climat lourd, le bilan de la sortante Mariama Camara, objet de tout commentaire

Décidément, Mariama Camara, la désormais ex-directrice générale de la Société guinéenne de palme et d’hévéa-SOGUIPAH- s’en va de cette entreprise de droit guinéen, mais, son ombre y demeurera encore plantée et surtout ses œuvres gravées dans la mémoire de ses ex-collaborateurs.

Ambiance…

En effet, celle qui est ministre de l’Agriculture depuis un peu plus d’un an maintenant, devrait passer le témoin à son successeur, ce mardi 12 février, au siège de la Soguipah, à Coléyah-Conakry, à 16heures et demi.

Initialement prévue à 14 heures, le décalage de la passation des ‘’lourdes charges’’ (vous verrez ci-dessous pourquoi), après plus d’une trentaine d’années passées au sein et à la tête de cette société, n’aura pas été du goût de l’assistance, pour la plupart des travailleurs de cette société, dont certains retournaient, ruminant l’annonce de la nouvelle.

Toutefois, des grosses cylindrées qui font sans cesse marche-arrière, dans un concert de klaxons qui, pour bien garer en attendant 16h 30min, l’heure prévue pour la passation de services, qui pour rebrousser chemin pour sans doute revenir après, en étaient mêlées d’autres qui n’emmargent point dans la catégorie des sans-opinions.

Aussitôt, les discussions s’engagent dans un café d’à-côté, entre les partisans et les adversaires de Mariama Soguipah, il est vrai, peu nombreux ici, d’après notre constat.

Tout à coup, un homme au gabarit imposant, habillé en costume de soie, assorti de légère cravate, de lancer : « laissez cette dame-là tranquille. Elle a dit qu’elle ne répond pas aux critiques. De laisse les gens parler ».

Ripostant aux détracteurs de la ‘’dame de Diéké’’ l’homme ajoute, avec insistance, laissant transparaitre les nerfs de son coup, « madame a juste donné la consigne de soutenir son successeur pour maintenir la bonne image de la société », a-t-il lancé.

Et, un autre, jeune homme habitant apparemment dans les parages, de renchérir : « c’est une femme exemplaire. Les gens ne font que mentir sur elle. Dieu seul sait combien de jeunes, Mariama soguipah, a aidés à émerger. On ne peut que lui souhaiter bonne chance au ministère de l’Agriculture », a-t-il dit.

En attendant 16h 30min, heure prévue pour la passation de services, à la tête de la SOGUIPAH, les œuvres de la sortante alimentent les conversations ici aux abords du siège de la société où une foule reste encore massée là, à l’attente de l’évènement qu’elle ne veut sans aucune doute se faire conter.

Nous y reviendrons !

mosaiqueguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

11 Partages
Partagez11
Tweetez
+1