La nouvelle est à vos côtés.

Siguiri : autorités locales et ministère de l’Industrie à couteaux tirés à cause d’une usine chinoise

PUBLICITÉ

Partager

Depuis quelques temps, le rapport entre les autorités environnementales locales de Siguiri et l’Inspection générale du ministère de l’Industrie et des PME est très tendu. Au cœur de cette guerre de tranchée entre ces deux entités administratives, se dresse XINFA Industry, une unité industrielle métallurgique chinoise fabriquant des pièces détachées destinées aux usines de concassage, implantée depuis 2018 à Siguiri.

Si les activités de cette usine restent pour l’heure ‘’régulières et conformes’’ aux normes techniques industrielles guinéennes telles que défendues par l’Inspection générale du ministère de l’Industrie et des PME, à la direction préfectorale de l’environnement de Siguiri, XINFA Industry n’est plus ni moins qu’une ‘’grosse pollueuse’’ qui met en danger la vie des populations riveraines.  

Cette accusation découle d’une inspection qui a été commanditée par les services de l’environnement de Siguiri sur les activités de l’usine qu’ils jugent ‘’non conformes’’ aux normes environnementales, apprend-on. Conséquence, l’usine doit fermer et être délocalisée, a ordonné la direction préfectorale de l’environnement de Siguiri.         

Une décision que ne reconnaissent pas les autorités de tutelle qui demandent plutôt à XINFA Industry de poursuivre leurs activités.

‘’La société XINFA Industry est autorisée d’exercer librement ses activités jusqu’à sa délocalisation prochaine dans une zone industrielle, dans le délai allant de 2019 à 2020’’. Tel est l’extrait d’une lettre d’autorisation d’activité industrielle signée par Dr Mamadi 1 Dioubaté, l’Inspecteur général des industries des PME. En outre, ce courrier de l’Inspection met l’accent la participation de l’Usine à la création directe et indirecte d’emplois et sur sa contribution à l’accroissement de la richesse nationale dans la région administrative de Kankan.»

Du côté de XINFA Industry, un travailleur ayant requis l’anonymat, nous a confié que cette autorisation de travailler fait suite à une inspection.

« Il y a eu une inspection. Ensuite nous avons apporté des modifications dans nos manières d’utiliser les produits… », a-t-il déclaré.

Autorisation monnayée?

A Siguiri, cette mesure du ministère de l’Industrie est vivement dénoncée par de nombreuses personnes notamment les riverains.  Parmi eux, nombreux sont aujourd’hui ceux qui mettent en doute la moralité cette autorisation d’activité de XINFA Industry.  Car, accusent-ils, XINFA bénéficierait d’une protection au niveau du ministère de l’Industrie à Conakry.

 « C’est un dossier sensible, il y’a des inspecteurs qui sont venus. Mais avec les pots de vin, ils ont délivrés l’autorisation d’activité industrielle avant la délocalisation de l’usine. Pendant ce temps, l’usine continue à polluer l’environnement », dénonce sous le sceau de l’anonymat un administrateur local. 

Au ministère de l’Industrie, l’Inspecteur général  Dr Mamadi 1 Dioubaté,  réplique tout en assurant que l’usine sera délocalisée après 2020 vers la zone industrielle et d’ici là, elle doit évoluer en respectant les lois de la Guinée.

« XINFA Industry n’a aucun droit de ne pas respecter les lois de ce pays…En plus, la direction préfectorale de l’environnement ne peut pas fermer cette usine. La lettre d’autorisation d’activité industrielle s’est référée d’un rapport technique et d’un décret D/2018/167/PRG/SGG qui met un point sur l’environnement. C’est noté dans la lettre que l’usine sera délocalisée en 2020 vers la zone industrielle si l’Etat réunit les conditions nécessaires », a expliqué l’Inspecteur général du ministère de l’Industrie.

guineenews

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

La Rédaction Vous Propose Également:

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies