Signalement du FNDC à la CPI: Alpha Condé engage deux avocats français 

Le signalement fait par le front national pour la défense de la constitution (FNDC) à  la  cour pénale internationale (CPI) est pris très au sérieux par le président guinéen. Selon Jeune-Afrique, Alpha Condé qui avait fait déposé une plainte contre des membres de ce front devant la même juridiction, vient d’engager deux avocats français pour suivre le dossier relatif à ce signalement qui visiblement dérange le pouvoir de Conakry.
Ces deux avocats sont Jean-Paul Benoît et Jean-pierre Bignard. Ces deux avocats sont également ceux qui représentent l’État ivoirien dans l’affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé à la CPI.
En Guinée, le front national pour la défense de la constitution (FNDC) qui a échoué à empêcher le changement constitutionnel s’est finalement tournée vers la justice internationale pour empêcher le régime d’Alpha Condé de rester au pouvoir,  au-delà du 21 décembre 2020, date à la quelle doit finir son second mandat. Le regard reste donc tourné vers la CPI qui doit décider ou non de d’ouvrir une enquête sur les tueries enregistrées lors du processus électoral qui a conduit au double scrutin controversé du 22 mars 2020.
Alpha Oumar Bah pour Flashguinee 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies