Les nouvelles sont à vos côtés.

Siège de l’UFR: des affrontements enregistrés entre élèves et forces de l’ordre 

Aux environs de 10 heures ce jeudi 13 février 2020, des échauffourées ont été enregistrées devant le siège de l’Union des Forces Républicaines (UFR) dans la commune de Matam. Selon les témoignages, il s’agit d’un groupe d’élèves qui ont érigé des barricades au carrefour tout près du siège. Alertées, les forces de défense et de sécurité aussitôt arrivés sur les lieux ont commencé à tirer des gaz lacrymogènes afin de dissuader les manifestants.
Selon les explications de M’bemba Laye Soumah, fédéral de l’UFR à Matam,  chez nos confrères de mediaguinée,  tout aurait commencé aux alentours de 10 heures.
« Ce matin quand je suis venu au siège j’ai été informé quelques minutes après que does enfants ont érigé des barricades. Et quand j’ai regardé les enfants étaient mélangés, il y avait même certains élèves du public qui étaient venus. Donc, ils ont mis des pneus, déversés des ordures au carrefour et ont commencé à taper et brûler les pneus. Entre temps moi j’étais dans la cour et on m’a informé que la police est déjà là. J’ai voulu sortir mais ils ont commencé à tirer les gaz, et sur le siège, et sur l’école, et sur les voisins. Même la vieille boutiquière qui est là, les policiers étaient partis s’attaquer à la vieille-là en lui disant pourquoi elle laisse les enfants ériger les barrages et brûler des pneus. Donc il y a eu des discussions entre la famille-là et les policiers. Alors ils se sont retirés pour un premier temps et les enfants ont encore repris. Donc pour la deuxième fois quand ils sont revenus ils sont venus garer deux pickups devant le portail même, collés au portail du siège et commencé à jeter des gaz par-ci par-là »,a-t-il expliqué au micro de mediaguinée.
Said Gaya pour Flashguinee 
Vous pouvez lire aussi :  Guillaume Soro veut livrer tous les secrets d'Etat: Panique dans le camp Ouattara

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite