Sekou koundouno sur une éventuelle solution de sortir de crise : » Si elle vient le 28ou 29 tant mieux « 

Le Fond National pour la Défense de la Constitution (FNDC), a été reçu hier lundi 17 février 2020, par des émissaires de la CEDEAO qui sont venus dans le cadre du maintien de la paix et de la sécurité en Guinée. Intervenant ce matin dans l’émission « œil de Lynx  » , Sekou Koundouno est revenu sur le contenu du document qu’ils ont remis aux émissaires
Dans sa prise de parole chez nos confrères de Lynx Fm,  le membre du front national pour la défense de la constitution,  Sekou Koundouno a fait savoir que le document  remis à ces émissaires de la CEDEAO s’agit de toutes les violences survenues depuis l’année dernière:《 Nous sommes à plus d’une trentaine de morts, des centaines de blessés à plus de 400 arrestations arbitraires,  à des kidnappings et enlèvements mais aussi , des appels à des affrontements et à des violences de monsieur Alpha Condé et de son gouvernement. Ce sont ces pièces à conviction que nous avons  remis au commissaire de la paix et la sécurité de la CEDEAO afin qu’il puisse adresser à suffisance au président de la commission et au président du conseil de la paix et de la sécurité pour qu’ils comprennent que tout ce qui adviendrait à la Guinée que monsieur Alpha et son gouvernement seront les seuls et unique responsables.》
Pour Sekou Koundouno si la solution de sortir de crise arrive le 27 ou le 28 février tant mieux mais, affirme-t-il :《nous sommes dans l’ordre d’idée de s’apprêter à réunir tous les moyens constitutionnels pour les empêcher à certifier la forfaiture de l’imposture.  Nous ne sommes pas à l’attente d’un prophète ou d’un Messi et tous ceux qui viendront accompagner le FNDC,  seront les bienvenus 》, a-t-il conclut
Said gaya pour flashguinee.info