Sekou Koundouno aux responsables des hôpitaux Donka et Ignace Deen: »Nous allons les traduire devant les juridictions internationales « 

A travers une conférence qu’il animée ce mardi 18 février 2020 à Conakry,  le front national pour la défense de la constitution (FNDC),  a  menacé de traduire devant les juridictions internationales,  les responsables de l’hôpital Donka et de Ignace Deen dans les jours qui vont suivre. 

《Nous venons vous présenter ces faits pour lancer un message aux apôtres de la paix, parce qu’entre nous les guinéens,  il y a des comédiens  qui estiment avoir le titre foncier de la paix  dans ce pays plus que d’autres. Ils viennent constater cette criminalité à puissance du gouvernement Guinéen et trouvent des mots à dire. Nous venons vous présente ces faits  et d’autres que nous avons à notre possession,  pour vous dire que sans justice,   il ne faudra même pas se mettre dans la diversion  à rêve à la paix, car il y n’aura pas》, a martelé Sekou Koundouno
Pour Sekou Koundouno,  dans un Etat  où la structure sanitaire  composée  de médecins, d’infirmiers et docteurs d’Etat,  qui ont prêté serment  de soigner même les plus pauvres des guinéens ,   rentrent  dans un militantisme aveugler,  se mettent  au solde du prince  et de son clan mafieux:《je pense que nous sommes dans un Etat néant ou nous avons perdu tous les repères.》
Cet opposant à  une nouvelle constitution affirme que son message est  au nom de la coordination nationale du FNDC très clair et il s’adresse particulièrement  aux responsables des deux grands hôpitaux du pays. Il s’agit
《docteurs Mohamed Awada et de  madame Fatou Cite Camara .S’ils sont réellement au solde de M.Alpha Condé  que les futurs blessés est morts  du FNDC,    qu’ils ne puisse pas les recevoir dans ces hôpitaux. Ils verront le FNDC dans  ces vive voix. Nous les demanderont que si ces hôpitaux –là   sont une propriété privée   du gouvernement actuel. 》
Poursuivant  Sekou Koundouno indique que dans les jours qui  vont suivre  《tout  cas de blesse ou morts   non  reçu, que nous constaterons,  la main sur le coran ,  le FNDC les traduira devant les juridictions internationales parce qu’on ne  peut pas se permettre  dans ce pays,  que des cadres véreux, des cadres qui n’ont aucun respect  de leur serment  puissent violer  la déontologie médicale  et que les gens se remettent au seigneur . 》
Plus loin, il estime qu’il est temps ou jamais   que dans ce pays ceux qui nous gouverne comme ils ne veulent pas eux même respecter  les textes qui régissent notre Etat qu’on les fasse respecter. 《A écouter le témoignage  de certaines familles vous être sidéré. Vous  vous retrouver dans un pays où c’est le gangstérisme qui prend le dessus. Vous verrez des gens faire semblant  appelle à la paix dans la fausseté systématique  dans le seule but  de faire plaisir au prince  ou de sauvegarder leurs sales intérêts.  Ce discours au niveau de l’ FNDC est un discours révolue .》
Said gaya, pour flashguinee.info

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies