Santé : la région de Labé n’a aucun médecin légiste

La région administrative de Labé ne dispose plus de médecin légiste depuis la mutation du seul médecin légiste qui couvrait toute la région. Une situation qui n’est pas sans conséquence au niveau du district sanitaire de la région.

Depuis la mutation de Docteur Amadou Mouctar à Conakry, la région se retrouve sevrée de légiste alors que le besoin est pressant.

Selon le directeur régional de la santé de Labé, docteur Oudy Bah, s’il y a des étapes ou il faut faire de l’autopsie, ils sont obligés de transporter le corps jusqu’à Conakry.

« Aujourd’hui la réalité est que nous n’avons que dix 10 spécialistes en médecine légale. Et ces spécialistes se trouvent aussi à Conakry. Pour les cas éventuels qui vont arriver dans les villages ou sous-préfectures, on fait appel aux agents de santé, aux autorités et aux témoins oculaires. Ce sont eux qui vont aider à remonter l’information, c’est comme ça que nous faisons dans tout le pays. Maintenant quand il s’agit de faire une autopsie, nous sommes obligés de transporter le corps à Conakry parce qu’il n’y pas de médecin légiste pour ça ». Soutient le directeur régional de la santé de Labé.

Il promet de remonter l’information au niveau de sa hiérarchie pour trouver une solution à ce problème. Plusieurs localités du pays se plaignent d’insuffisance d’agents de santé, reste à savoir si le gouvernement sera à mesure de satisfaire ce besoin.

Fogo