The news is by your side.

Sacrilège au cimetière de Williams ville : Dj. Arafat exhumé par ses fans

0

Après l’inhumation du Daishikan ce samedi 31 août, des chinois (fans de l’artiste) ont fait irruption au cimétière de Williamsville d’où ils ont déterré la depouille de Dj Arafat.

Le cercueil de Dj Arafat sorti de la tombe par des « chinois »

Alors que l’on pensait avoir conduit Arafat dj à sa dernière demeure sans qu’il n’y ait le moindre incident majeur, voici qu’une scène incroyable vient de se produire après l’inhumation de Houon Ange Didier au cimétière de Williamsville.

Des fans de l’artiste qui ne croient toujours pas en la mort de leur leader bien que le corps ait été exposé au Felicia ce samedi matin, ont attendu le depart des officiels et des forces de l’ordre, avant de détruire le caveau où a été ensevellie la dépouille du Daishikan. Ces fanatiques qui voulaient, d’après eux, s’assurer qu’il s’agissait vraiment du corps d’Arafat Dj, ont retiré le corps de la tombe, ensuite du cercueil avant de faire quelques images qui ont toute suite envahi la toile.

Dans des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, l’on aperçoit plusieurs personnes autour du cercueil d’Arafat Dj, retiré du caveau. Au moment où certains se demandaient s’il s’agit réellement du corps de l’artiste, d’autres vendales répondaient par l’affirmatif.

Informé de cette situation, les forces de securité sont tout de suite revenues sur les lieux pour empêcher que ces chinois n’emportent la depouille du roi de la Chine. S’en est alors suivi un violent affrontement entre des eléments de la police et ces derniers.

L’on se demande cependant comment les autorités, après avoir investi autant d’énergies et d’argent dans ces obsèques, ont-elles pu manquer de vigilance au point qu’après le départ du Ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, les forces de l’ordre se se sont toutes retirées du cimétière. Gouverner, c’est prévoir.

Même si le préfet d’Abidjan, le brillantisime Vincent Toh Bi, est à féliciter; sur ce point, ses efforts se trouvent ainsi entachés. Et ce ne sont pas ses mots de dégoût sur sa page Facebook, qui changeront les choses. « Les images partagées sur les réseaux sociaux interpellent. Les actes posés alors que tout était terminé, sont abominables. Nous appelons à la retenue », s’indigne-t-il. Hélàs! Le mal est déjà fait.

Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepté Lire la suite