Riposte contre le COVID-19: »Aujourd’hui l’heure n’est pas à polémiquer dessus, on n’était pas du tout prêt pour faire face au COVID-19″ souligne Dr Makalé Traoré

Dr Makalé Traoré première victime guéri du coronavuris en Guinée, revient sur ses épreuves de convalescence qu’elle considère extrêmement difficile à Donka ce mardi 21 avril 2020. Invitée chez les grandes gueules ce matin, l’ancienne ministre estime que la Guinée n’était pas du tout  prêt pour affronter la pandémie.
Actuellement en quatorzième à  son domicile, l’ancienne directrice de campagne du RPG ARC-EN-CIEL ne mâche pas ces mots.
« Aujourd’hui l’heure n’est pas à polémiquer dessus, on  n’était pas du tout prêt pour faire face au COVID-19. Compte tenu du parcours que nous avons eu à l’hôpital Donka nous devons mettre certaines choses en place. La première chose c’est la communication. Une communication synchronisée transparente basée sur des vraies informations. Et surtout en langue nationale pour nos compatriotes à l’intérieur du pays. » A souligné Dr Makalé Traoré pour un premier temps avant de poursuivre.
« La deuxième des choses c’est la gestion des contacts des suspects des positifs et des malades. Les contacts doivent être dépistés. On ne peut pas les laissés  dans les foyers. Imaginez que quelqu’un soit malade, le temps qu’il soit  dépisté puisqu’il est dans son domicile, il aura suffisamment le temps de contaminer toute sa famille et d’autres d’ailleurs. Il faut un dépistage et une prise en charges précoces de la population guinéenne pour espérer vaincre le COVID-19. » Poursuit-elle.
Pour Dr Makalé Traoré, il faut à Donka une unité d’assistance respiratoire. Pour elle cette maladie provoque plusieurs choses: « Nous pensons au poumon c’est bien vrai,  mais la maladie agit sur le sang parce que  les globules rouges qui transportent l’oxygène dans le corps sont également atteints. Une chose qui provoque des maux dans tout le corps.  Et lorsque le corps est en manque d’oxygène, vous  savez que les organes nobles sont atteints (le cerveau, le cœur etc) et c’est la mort qui suit en espace de quelques heures » ajoute- t-elle .
Dans son intervention, Dr Makalé Traoré remercie et félicite le corps médical  de Donka et  toutes les ONG qui luttent corps et âme contre cette pandémie du COVID-19. Pour elle il faut  confiner la capitale guinéenne (Conakry)  pour arriver au bout du coronavuris.
M Oury Diallo pour flashguinee.info

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite

Politique de confidentialité et de cookies